Watrin n’a «pas su faire son schéma de course»

Julien Watrin a entamé sa saison estivale pied au plancher sur 400 m haies, en abaissant de 77 centièmes son ancienne marque établie en 2019. Grâce à son chrono de 49.15 signé samedi à Genève, il peut vraiment envisager le record de Belgique (48.91) ainsi que la qualification directe pour les championnats du monde (48.90). « Je suis très content de ce chrono qui m’a un peu étonné, explique Julien. Le programme avait pris une heure de retard et, avec la chaleur, je me sentais assez mou. Cela n’a pas été une course facile et j’ai été surpris de la gagner avec un tel chrono. »

La Rédaction de L'Avenir

Le sprinter âgé de 29 ans, auteur de la 8e perf belge de l’histoire, ajoute ceci : "Je n’ai pas su faire mon schéma de course. J’étais en 13 foulées jusqu’à la 6ehaie et ensuite, au lieu de prendre la 7ehaie de la mauvaise jambe, j’ai un peu piétiné et j’ai ajouté une foulée trop tôt. Résultat, j’ai mouliné dans le virage, ma dernière ligne droite n’était pas idéale et j’ai terminé en 15 foulées en faisant tout de la bonne jambe."