Tsitsipas plante le décor en vue de Paris

Stefanos Tsitsipas est parvenu à conserver son titre au Masters 1000 de Monte-Carlo en battant l’Espagnol Davidovich Fokina.

 Le Grec devient l’un des six joueurs à avoir remporté le Monte-Carlo deux années de suite.
Le Grec devient l’un des six joueurs à avoir remporté le Monte-Carlo deux années de suite. ©ap
Adrien Vigneron

Quelle performance! Tenant du titre, Stefanos Tsitsipas a remporté le Masters 1000 de Monte-Carlo dimanche. En finale, le Grec a battu Alejandro Davidovich Fokina, tout frais 27 e mondial, en un peu plus d’une heure et demie de jeu. Le score? 6-3, 7-6 (7/3). Grâce à cette victoire, l’actuel n°5 mondial rejoint Ilie Nastase, Björn Borg, Thomas Muster, Juan Carlos Ferrero et Rafael Nadal dans le cercle très privé des joueurs à avoir accroché le tournoi à leur palmarès deux années de suite.

L’autre point commun de ces cinq joueurs précités est qu’ils ont tous remporté au moins une fois Roland-Garros. C’est donc tout naturellement que le natif d’Athènes, déjà finaliste à Paris l’an dernier, devient l’un des principaux favoris à la victoire finale du côté de la Porte d’Auteuil. Au même titre que le jeune Carlos Alcaraz qui impressionne toute la planète tennis depuis le début de la saison. Et sans doute, à l’heure actuelle, plus que le lauréat 2021 Novak Djokovic (en méforme physique comme on a pu le voir sur le Rocher lors de son élimination au 1er tour) ou Rafael Nadal. Ce dernier a d’ailleurs publié deux photos de lui sur les réseaux sociaux ce lundi. On l’y voit fouler la terre battue pour la première fois après un mois d’arrêt suite à une blessure à une côte. "Aujourd’hui, premier entraînement en douceur après quatre semaines sans fouler un court de tennis. Quelle excitation de fouler la terre battue à nouveau!", a écrit l’actuel 4e mondial sur son compte Twitter. Une bonne nouvelle à un peu plus d’un mois du grand rendez-vous parisien (23 mai au 5 juin).

Stefanos Tsitsipas, qui remporte ici son premier titre de la saison, a démontré pendant toute la semaine qu’il était en grande forme, ne concédant qu’un seul set en cinq rencontres. "Je peux dire que cette fois, je vis le plus beau moment de ma carrière, a souligné le Grec de 23 ans, faisant référence à la présence des 10300 spectateurs, loin du huis clos imposé l’an dernier en raison de la pandémie lorsqu’il avait soulevé le trophée. Cet endroit est vraiment spécial pour moi. C’est le premier tournoi auquel j’ai assisté, quand j’avais six ans. Et je n’aurais pas imaginé le remporter. C’est fou."

Objectif top 2 en fin d’année

Très à l’aise sur terre battue, où il a remporté la moitié de ses huit titres, Tsitsipas espère s’améliorer sur le dur mais aussi et surtout sur le gazon, qu’il considère comme sa surface préférée. "Si j’arrive à bien jouer sur terre et à mieux me concentrer sur les autres surfaces, je peux certainement réussir une grande saison et peut-être la terminer parmi les deux meilleurs. Cette année, j’ai vraiment envie d’avoir de bons résultats sur gazon et sur dur parce que je suis sûr de pouvoir y marquer de gros points ATP. Si je parviens à y gagner des matchs avec autant de régularité que sur terre, je pense avoir de grandes chances de terminer l’année dans le top 2. C’est un de mes grands objectifs", a souligné le joueur.