NBA: le Jazz éclipse les Suns, Embiid et Harden brillent au Garden

Utah, grâce à Donovan Mitchell et Rudy Gobert, a infligé une deuxième défaite d’affilée (118-114) à Phoenix, dimanche en NBA, tandis que le duo Joel Embiid/James Harden a montré un aperçu de son potentiel lors du succès de Philadelphie à New York.

NBA: le Jazz éclipse les Suns, Embiid et Harden brillent au Garden

Sans leur leader Chris Paul, absent pour au moins six semaines en raison d’une blessure à un pouce, les fins de matches sont plus difficiles à gérer pour les Suns, quand le score est serré.

Illustration avec l’ailier Jay Crowder (16 pts), qui, après avoir ramené les siens à trois unités (117-114) puis capté un rebond sur l’action suivante, a paniqué et envoyé le ballon en touche, à deux secondes du terme, au grand dam de Devin Booker, très actif (30 pts, 7 rbds, 7 passes).

Mitchell (26 pts) a été le meilleur marqueur pour Utah, qui reste 4e après ce huitième succès en neuf rencontres, impeccablement soutenu par Jordan Clarkson (22 pts).

Quant à Gobert, il a livré une grosse bataille à l’intérieur (16 pts, 14 rbds, 3 contres) face à DeAndre Ayton (23 pts, 7 rbds), quand Crowder ne lui assénait pas un vilain coup sur la nuque.

"On a tellement de talent, c’est dur de nous faire perdre quand on joue comme cela", a commenté le pivot français.

Pas de panique chez les Suns, solides leaders à l’Ouest, puisqu’ils conservent la même avance sur leur dauphin Golden State, défait à domicile (107-101) par Dallas (5e).

Les Warriors peuvent s’en vouloir. Contrôlant la rencontre durant trois quarts-temps, dans le sillage de Stephen Curry (27 pts, 10 passes), ils ont mené de 21 points, avant de dilapider cet avantage dans les douze dernières minutes.

«Que faire?»

Luka Doncic a été déterminant (34 pts, 11 rbds), bien épaulé par Spencer Dinwiddie (24 pts) qui a mis les Mavs devant au score pour la première fois du match, à trois minutes du terme.

A la 8e place demeurent les Clippers, qui ont remporté une 3e victoire d’affilée très serrée à Houston (99-98), en s’appuyant sur Reggie Jackson (26 pts).

A l’Est, le duo Joel Embiid/James Harden, très complémentaire, a permis à Philadelphie d’accrocher un troisième succès d’affilée sur le parquet New York (125-109).

Si le pivot camerounais a été dominant à l’intérieur (37 pts, 9 rbds, 4 contres), "The Beard" (le barbu) s’est lui fendu d’un triple-double (29 pts, 16 passes, 10 rbds), défendant de surcroît très bien (5 interceptions).

"On ne peut pas nous stopper. Que faire? James est un grand passeur et manifestement je monopolise aussi beaucoup d’attention. Donc il faut choisir, rester sur moi ou sur lui. Et si on nous contient, on a des coéquipiers qui seront libres avec des shoots ouverts", a exposé Embiid.

La menace qu’ils représentent offensivement a été telle que les Knicks ont très souvent fait faute pour les envoyer aux lancers francs. Mauvaise idée, car Embiid a fini avec un 23/27 et Harden avec un 10/10. Les Sixers, qui ont aussi su compter sur Tyrese Maxey (21 pts), ont au total inscrit 39 lancers francs, plus gros total de la saison.

En face, Evan Fournier a longtemps été l’incarnation de la résistance new-yorkaise (24 pts), se montrant adroit derrière l’arc (6/11), mais sans peser dans un money-time contrôlé par Philly.

Les Sixers confortent leur 3e place. Les Knicks, après ce 5e revers de rang, restent englués en 12e position devant Indiana qui a battu (128-107) Boston (6e).

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.