Grand Chelem de Paris: la championne Priscilla Gneto disqualifiée car... elle perd son téléphone sur le tatami

La Japonaise Momo Tamaoki (-57 kg) a profité de l’incroyable erreur de sa rivale française pour se qualifier pour la finale du Grand Chelem de Paris. Rocambolesque…

Guy Beauclercq

Scène incroyable ce samedi, à Paris, où se tient le premier Grand Chelem de la saison. Engagée en demi-finale des -57 kg, face à la Japonaise Momo Tamaoki, la Française Priscilla Gneto a perdu son téléphone sur le tatami!

Le mieux ou le pire: le téléphone est tombé du kimono de la Française après plus de deux minutes de combat… Et c’est la Japonaise qui s’en est rendue compte, confiant l’objet à l’arbitre qui a disqualifié Priscilla Gneto.

Celle-ci n’est pas la première judoka à qui arrive cette mésaventure mais, là, à Paris, devant son public, il n’y a rien de plus ridicule comme situation et comme défaite. Honte à l'aînée de la famille, vraiment pas un exemple…