Rallye de Monte-Carlo: Thierry Neuville 4e vendredi soir, Sébastien Loeb est en tête

Thierry Neuville (Hyundai) occupe la 4e place du Rallye de Monte-Carlo, première manche du championnat du monde des rallyes WRC 2022, vendredi soir.

Rallye de Monte-Carlo: Thierry Neuville 4e vendredi soir, Sébastien Loeb est en tête

Au terme de huit des dix-sept spéciales, le Saint-Vithois accusait 47.8 secondes de retard sur le nonuple champion du monde, le Français Sébastien Loeb (M-Sport Ford), à peine revenu du Dakar, qui vise une 8e victoire sur le "Monte", la première depuis 2013, année au terme de laquelle il avait pris sa retraite. Loeb, qui compte 79 succès en WRC, est associé à Isabelle Galmiche qui remplace son "siège de droite" de toujours Daniel Elena. Il dispute désormais quelques épreuves par an démontrant qu’il reste plus que jamais concurrentiel à 47 ans. Il devance son compatriote Sébastien Ogier (Toyota), vainqueur des ES1 et ES2 jeudi en nocturne; de 9.9 secondes. Le Britannique Elfyn Evans (Toyota) pointe sa Toyota en troisième position à 22 secondes. Neuville, qui dispute son 130e rallye WRC, accuse 47.8 secondes de retard, à peine 8.9 secondes devant son équipier l’Estonien Ott Tänak, cinquième à 56.7 secondes.

Loeb a pris la tête vendredi après avoir signé le scratch dans les trois spéciales de la matinée. Il a ajouté une quatrième ES consécutive avant de laisser son équipier, le Britannique Gus Greensmith, s’adjuger la 7e. L’octuple champion du monde, et tenant du titre, le Français Sébastien Ogier (Toyota) a signé le meilleur temps de la dernière spéciale du jour (ES8) avec 1.5 seconde d’avance sur Neuville. Notre compatriote avait pris les 7e et 9e places des deux autres spéciales de l’après-midi. Il avait signé les sixième, sixième et quatrième chronos le matin.

La matinée a été marquée par la violente sortie de route d’Adrien Fourmaux (M-Sport Ford). Le Français, 4e jeudi soir après les deux premières spéciales, a percuté un talus avant de tomber dans un ravin lors de la 3e spéciale. Il est sorti indemne de la voiture comme son copilote Alexandre Coria.

Samedi, le rallye se déroule dans les Alpes-de-Haute-Provence, avec 92,46 km de compétition (cinq spéciales), et notamment le légendaire col de Fontbell (1.304m d’altitude), ouvert en hiver uniquement pour le Monte-Carlo avec souvent de la neige et du verglas pour corser la situation.

Dimanche, deux spéciales inédites, à répéter à deux reprises, boucleront cette édition 2022 première des treize manches du Mondial WRC: La Penne/Collongues (19,37 km) et Briançonnet/Entrevaux (14,26 km), la dernière citée servant également de Power Stage.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.