Joachim Gérard à l’Open d’Australie: "Je suis surtout heureux d’être là"

Joachim Gérard (ITF 5) est de retour sur la terre de ses exploits à Melbourne pour entamer à partir de dimanche la défense de son titre à l’Open d’Australie, la première levée du Grand Chelem en simple qu’il a accroché à son palmarès, l’an dernier.

Joachim Gérard à l’Open d’Australie: "Je suis surtout heureux d’être là"

Le Bruxellois, 32 ans, y disputera son premier tournoi d’envergure depuis son malaise cardiaque aux Jeux Paralympiques à Tokyo qui l’oblige désormais à vivre avec un défibrillateur interne.

"Je vais bien", a-t-il confié à Belga ce vendredi, après le tirage au sort. "Je suis en fait surtout heureux d’être là après ma mésaventure d’il y a quatre mois. Je n’étais pas certain de pouvoir rejouer au tennis. Je ne serai sans doute pas compétitif à 100%, car quand on doit rester deux mois à l’arrêt, on perd forcément des choses, comme le rythme, mais mes deux tournois de préparation, à Hume (au nord de Melbourne, ndlr.), ont été corrects. J’ai fait deux fois trois sets contre Houdet et contre Fernandez."

Retombé à la cinquième place mondiale suite à son absence à l’US Open et au Masters, Joachim Gérard affrontera au premier tour ni plus ni moins que le Japonais Shingo Kunieda (ITF 1), 37 ans, champion olympique à Tokyo et vainqueur à Flushing Meadows l’an dernier. Bref, pas un cadeau.

"On n’est pas là pour rigoler", a poursuivi le Ucclois, qui prenait justement la chose avec le sourire. "Même à son âge, Kunieda reste un des tout meilleurs du monde. Il a encore gagné le premier tournoi de l’année. Maintenant, je suis surtout venu ici pour prendre la température. Et je vais tâcher de faire le meilleur match possible."

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.