Édito | Open d’Australie 2022: David Goffin, ne pas dramatiser

Tennis: David Goffin (ATP 45) a été sorti d’emblée à l’Open d’Australie. Face à Daniel Evans, le Liégeois s’est dit "complètement perdu".

Benoît Robaye

La participation de David Goffin à l'Open d'Australie ne restera pas dans les annales. Sorti dès le premier tour par le Britannique Daniel Evans (ATP 24) en trois sets, loin d'être un cadeau, le numéro 1 belge a connu le même sort que lors de la dernière édition du Grand Chelem australien.

Plus inquiétant que prendre un zéro dans un troisième set contre Evans, Goffin a confié s'être senti " complètement perdu " et douter " à chaque frappe " estimant être retombé dans ses travers de ces derniers mois. "J'ai complètement perdu le fil du match, la combativité qui va avec et je ne faisais que me battre avec mes pensées. Je ne parvenais pas à gérer mes émotions et c'était vraiment dur. À l'arrivée, c'est un match hyperdécevant, mais c'est la vie. On va essayer d'analyser cela et de voir ce que l'on va faire pour la suite."

Une joie qui faisait plaisir à voir

Avant de débarquer en Australie pour lancer sa campagne 2022, le natif de Rocourt restait sur six défaites consécutives et avait dû mettre un terme prématuré à sa saison 2021, après un revers tout aussi prématuré à l'US Open, en raison d’une blessure au genou gauche.

De retour à la compétition au tournoi ATP de Melbourne début janvier, Goffin avait ajouté un septième revers de suite à sa triste série contre le modeste Alex Molcan. Une défaite qu'il fallait relativiser compte tenu de sa longue absence des circuits. Il avait d'ailleurs enchaîné coup sur coup avec deux succès à Sydney, dans l'ordre face à Facundo Bagnis (ATP 76) et Denis Kudla (ATP 109). Avec une joie qui faisait particulièrement plaisir à voir - en photo ci-dessous - à la sortie de sa qualification contre le premier cité argentin.

Se laisser du temps

Certes, le joueur de 31 ans quitte l’Open d’Australie la tête basse, sur une huitième défaite en dix matches, mais tout n’est certainement pas à jeter dans sa tournée australienne.

Il doit se laisser du temps et ne pas dramatiser cette élimination au premier tour d’un Grand Chelem dont il avait atteint les quarts de finale en 2017.

Se farcir d’entrée un joueur de la trempe d’Evans, qui slice notamment "tout le temps", c’était encore trop tôt.

Prochaine étape pour le Liégeois à la fin du mois: le tournoi ATP 250 de Montpellier. Un tournoi qui lui avait particulièrement réussi la saison passée puisqu'il s'y était imposé, et avait remporté au passage le cinquième titre de sa carrière.

 La joie de David Goffin après sa victoire contre  Facundo Bagnis.
La joie de David Goffin après sa victoire contre Facundo Bagnis. ©AFP