Il fallait sacrifier Djokovic…

Venu à Melbourne pour tenter de devenir le plus grand joueur de tous les temps en remportant un 21e titre du Grand Chelem, Novak Djokovic a quitté l’Australie sans disputer le moindre match, à tout le moins sur le plan sportif…

Benoît Robaye
Il fallait sacrifier Djokovic…
©© EdA - Jacques Duchateau

On ne peut pas gagner à chaque fois, même Novak Djokovic le sait. Venu à Melbourne pour tenter de devenir le plus grand joueur de tous les temps en remportant un 21e titre du Grand Chelem, il a quitté l’Australie sans disputer le moindre match, à tout le moins sur le plan sportif… Sur le plan judiciaire, le champion s’est livré à une énorme bataille, qui restera dans les mémoires, contre le gouvernement australien, bien décidé à faire respecter sa politique sanitaire parmi les plus strictes au monde… en ne laissant pas le nonuple vainqueur de l’Open d’Australie, non-vacciné, pénétrer son territoire pour y défendre son rang.