Flipkens, battue et émue à l’Open d’Australie: "De fortes chances que ce soit mon dernier match en simple ici"

Kirsten Flipkens (WTA 258) avait les larmes aux yeux lundi après sa défaite 6-4, 6-1 au premier tour de l’Open d’Australie contre l’Espagnole Sara Sorribes Tormo (WTA 35), 25 ans, tête de série n°32, avec qui elle fera équipe en double.

Flipkens, battue et émue à l’Open d’Australie: "De fortes chances que ce soit mon dernier match en simple ici"

La Campinoise âgée de 36 ans, retombée dans les tréfonds du classement après une blessure à la cheville gauche qui lui a gâché sa saison 2021, venait en effet sans doute de disputer son dernier match en simple à Melbourne.

"Oui. Il y a de fortes chances que ce soit mon dernier match en simple à l’Australian Open", a-t-elle confié, en conférence de presse, avant d’être rattrapée par l’émotion. "Mais ce sont des émotions positives. À 100%. Sara est en outre une fille avec qui je m’entends très bien sur le circuit et ce fut également un chouette match. La raison pour laquelle j’ai commencé à jouer au tennis, c’est parce que je trouvais qu’il s’agissait d’un chouette sport où on pouvait faire des tas de choses avec la raquette, des amorties, des volées? Et je pense avoir également pu le montrer aujourd’hui", a-t-elle poursuivi. "Sur ce plan, c’était donc l’adversaire idéale pour un dernier match ici. Ma maman aurait normalement dû m’accompagner, mais elle a contracté le Covid début décembre et comme vous le savez, avec les restrictions ici, c’était un peu compliqué. Et nous n’avons pas pris le risque. Heureusement, ce n’est pas mon tout dernier match. Il y a aura encore des tournois..."

Huitième de finaliste en 2013 à Melbourne, son meilleur résultat, Kirsten Flipkens se sera en tout cas battue avec ses armes contre Sara Sorribes Tormo. La native de Geel a même disputé un bon premier set, où elle signa plusieurs jolis points. Malheureusement pour elle, cela n’a pas suffi.

"Je savais que c’était un tirage difficile, car j’affrontais une joueuse qui ne me donnerait pas le moindre point gratuit", a-t-elle relevé. "Le premier set était très accroché et j’ai eu des occasions. À 4-4, je rate une amortie à 15-15, et elle réussit un coup chanceux derrière. Cela me coûte le break et le set. C’est dommage, car mon niveau était vraiment bon et je me sentais comme un poisson dans l’eau", a-t-elle regretté. "Le deuxième set fut plus compliqué, mais j’ai pris beaucoup de plaisir sur le court avec des slices, des amorties, le fait de venir au filet. Le match a tout de même duré 1h30, ce qui en dit long. On verra ce que la suite de l’année me réserve. Je pourrai encore utiliser ce classement protégé à sept reprises, mais avec les incertitudes liées au Covid, je n’ai pas encore établi de véritable programme."

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.