Le Dakar 2022 endeuillé: mort d’un mécanicien français dans un accident, un Belge transporté à l’hôpital

Un jeune chef mécanicien français a perdu la vie dans un accident de la route, au Dakar.

Le Dakar 2022 endeuillé: mort d’un mécanicien français dans un accident, un Belge transporté à l’hôpital

Un chef mécanicien français âgé de 20 ans, Quentin Lavallée, a perdu la vie dans un accident de la route en marge du Dakar-2022 en Arabie saoudite, ont annoncé les organisateurs dans un communiqué vendredi.

"Son passager, Maxime Frère, de nationalité belge, a été blessé et transporté conscient au National Guards Hospital de Jeddah (ouest) où un bilan complet est en cours", est-il précisé.

Le mécanicien de l’équipe française PH Sport est décédé à quelques heures de la fin de l’épreuve, lors d’une liaison sur la 12e et dernière étape du rallye-raid.

L’accident a eu lieu "vers 11h30", au kilomètre 234 d’une liaison qui en compte 516 au total, et impliquait un "camion local", selon le communiqué transmis par l’organisateur ASO.

Il survient au dernier jour d’une édition qui n’avait pas connu d’accident majeur en course.

Hors course, en revanche, l’explosion d’un véhicule le 30 décembre à Jeddah, dont l’origine reste officiellement inconnue, a gravement blessé le pilote français Philippe Boutron, 61 ans, rapatrié après avoir été opéré.

La justice française a ouvert une enquête pour "tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste".

Ce qui est toujours officiellement qualifié "d’accident" par l’organisation et les autorités a provoqué un renforcement drastique des mesures de sécurité autour de la compétition, y compris lors de cette dernière étape où l’AFP a pu constater des voitures de police à intervalles très réguliers aux abords de la spéciale.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Dossiers