Open d’Australie 2022: l’organisation confirme avoir octroyé une "dérogation médicale" à Djokovic

Tennis: sans en dévoiler la raison, la fédération australienne de tennis (Tennis Australia), organisatrice de l’Open d’Australie, a confirmé qu’une "dérogation médicale" avait été octroyée à Novak Djokovic.

Open d’Australie 2022: l’organisation confirme avoir octroyé une "dérogation médicale" à Djokovic

La fédération australienne de tennis (Tennis Australia), organisatrice de l’Open d’Australie, a confirmé ce mardi qu’une "dérogation médicale" avait été octroyée à Novak Djokovic pour qu’il puisse jouer le premier tournoi du Grand Chelem de l’année (17-30 janvier).

"Djokovic a demandé une dérogation médicale qui lui a été octroyée après un examen rigoureux (de sa demande) impliquant deux groupes différents et indépendants d'experts médicaux", indique Tennis Australia dans un communiqué publié quelques minutes après que le N.1 mondial a annoncé son départ pour l'Australie.

"Novak Djokovic participera à l’Open d’Australie et il est en route", insiste le communiqué en s’abritant derrière le secret médical pour ne pas dévoiler les raisons de l’octroi de cette dérogation au N.1 mondial, qui briguera un 21e titre record du Grand Chelem et un 10e sacre, record aussi, à Melbourne.

"Des protocoles justes et indépendants ont été mis en place pour évaluer les demandes d’exemptions médicales afin d’assurer un Open d’Australie 2022 sûr et agréable pour chacun", souligne le président de Tennis Australia Craig Tiley dans le communiqué.

Novak Djokovic n’a jamais communiqué sur son statut vaccinal et s’était exprimé contre la vaccination obligatoire, alors envisagée pour permettre la reprise des tournois malgré la pandémie de Covid-19.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.