Max Verstappen, après son titre mondial: "J’ai atteint mon but, le reste sera du bonus"

Le pilote Red Bull revient sur ce 1er titre arraché in extremis des mains d’Hamilton.

Olivier DE WILDE
Max Verstappen, après son titre mondial: "J’ai atteint mon but, le reste sera du bonus"
©BELGAIMAGE

Comme son paternel Jos, qu’on vit se prendre la tête de désespoir, quitter le stand et quasi le paddock, Max Verstappen n’y croyait plus vraiment, dimanche après-midi, à ce premier titre mondial tombé du ciel.

Et puis Nicholas Latifi s’est mis dans le rail à cinq tours de l’arrivée. "Je lui offre des cannettes de Red Bull à vie, a plaisanté Christian Horner. On n’était pas dans le rythme. Lewis était plus vite et je ne voyais pas vraiment comment j’allais faire pour inverser la tendance. Honnêtement, j’étais mal embarqué. Je savais qu’il fallait que quelque chose de spécial arrive car, à la régulière, nous étions battus."

Mais les dieux de la course sont venus au secours de "Super Max", bien aidé aussi par un directeur de course très influençable, privilégiant le show au détriment de l’équité sportive.

Mais au final, avec dix succès et 18 podiums en 22 Grands Prix, Max n’a pas fait de hold-up. Il a décroché quelques très belles victoires. "Ma première à Monaco était particulière, surtout après tous les déboires déjà rencontrés là-bas", débriefait-il lundi après avoir pris le soin de poser avec son nouveau t-shirt "Verstappen champion du monde". Un sympathique cadeau de Noël pour les 5 000 fans néerlandais ayant fait le déplacement jusqu’à Abu Dhabi. "Je retiens aussi les deux en Autriche, sur le Red Bull Ring, et, bien sûr, ma victoire à domicile à Zandvoort."

Du côté des bas, il y a bien sûr eu le gros crash de Silverstone avec Lewis. "Cela ne fait jamais plaisir de se retrouver à l’hôpital et d’y assister au triomphe de votre rival. Baku a été aussi un très mauvais moment. Mais au final, quand vous gagnez, vous ne retenez que les bons souvenirs. La saison a été incroyable, les batailles le furent aussi. La qualité de mon adversaire donne toute la valeur à cette première couronne. Je suis fier d’avoir mis fin à la suprématie de Lewis Hamilton."

Et maintenant, que va faire le nouveau champion du monde? "Ce titre ne va pas changer ma vie. Un peu de repos et puis on pensera déjà à 2022. J’ai désormais atteint l’objectif que je m’étais fixé en débarquant en F1. Le reste sera du bonus."