Kim Clijsters: «Il existe une possibilité de participer à Indian Wells»

Kim Clijsters reprend la compétition à Chicago après une longue absence due à une blessure.

Kim Clijsters: «Il existe une possibilité de participer à Indian Wells»
©Photo News

Que peut-on attendre du retour à la compétition de Kim Clijsters (WTA 1093)? C’est évidemment la question à 100.000 dollars alors que l’ancienne N.1 mondiale rejouera cette semaine son premier match officiel depuis plus d’un an au Chicago Fall Tennis Classic, tournoi WTA 500 sur dur doté de 565.530 dollars. Bénéficiaire d’une wild card, elle affrontera au premier tour la Taiwanaise Hsieh Su-Wei (WTA 93), quart de finaliste à l’Open d’Australie en février, mais qui n’a plus guère brillé en simple depuis.

«Je commence par ce tournoi ici à Chicago», a expliqué Kim Clijsters. « J’espère aussi pouvoir m’y aligner en double avec Kirsten (NdlR: Flipkens, qui fait également son retour après une blessure à la cheville), si nous recevons une wild card. Comme je l’ai dit, j’espère disputer le plus de matches possible. C’est la première étape, réhabituer mon corps à la tension des matches. Ensuite, on verra. Il existe une possibilité pour participer encore cette année au tournoi WTA d’Indian Wells (NdlR: du 6 au 17 octobre). Je jouerai aussi en World Team Tennis à la fin de l’année où il y aura deux semaines de compétition, avec beaucoup de matches en simple, double et mixte. C’est cela le plus important désormais».

Même si elle ne tient logiquement, dans un premier temps, pas à se fixer d’objectif de résultat, on imagine volontiers que Kim Clijsters espère cette fois voir sa troisième carrière vraiment décoller, après des débuts compliqués en 2020. Lauréate de 41 titres sur le circuit, dont 5 Grands Chelems, elle reste en effet compétitrice dans l’âme.

«J’ai eu l’occasion de m’entraîner avec plusieurs joueuses du circuit chez moi dans le New Jersey avant leur participation à l’US Open. Et ici également ces derniers jours», a-t-elle poursuivi. «J’ai le sentiment de bien jouer au tennis, mais il y a certainement encore des détails qui peuvent être améliorés. Et je ne pourrai les peaufiner qu’en disputant des matches en tournoi. Mentalement et physiquement, je veux en tout cas franchir cette étape supplémentaire et continuer à progresser. Ce serait évidemment chouette de gagner un match, car cela signifierait que j’ai bien travaillé à l’entraînement, mais je sais que je devrai encore faire preuve de patience. Tout ne coulera pas de source, mais c’est justement cet aspect des choses qui me plaît».