Premières minutes de la saison pour Sibiry Keita (Eupen) : « On ne peut pas forcer les choses »

Le 27 avril 2019, à l’occasion d’un match perdu 1-0 à Westerlo, Eupen et ses supporters découvraient le jeune Sibiry Keita, arrivé à l’AS quelques mois plus tôt. Depuis, le Malien peine à faire sa place et c’est surtout avec les U21 qu’on a pu le voir à l’œuvre. Keita ne compte que 355 minutes de jeu et six apparitions avec l’équipe fanion de l’Alliance. Dont une de 13 minutes vendredi dernier au Cercle de Bruges. Le gaucher a remplacé Boris Lambert, sorti sur blessure. De quoi redonner le sourire à cet ex-académicien issu du projet Aspire Football Dreams.

Premières minutes de la saison pour Sibiry Keita (Eupen) : « On ne peut pas forcer les choses »
Sibiry Keita (ici lors de la présentation officielle de l’équipe). ©Eda L.P.R.
D.L.

«Ça m'a fait plaisir» souriait-il humblement au sortir des vestiaires. «Cette saison, le noyau est plus petit. Donc je pense qu'il y aura d'autres opportunités. Le coach compte sur moi et je dois attendre ma chance et travailler.»

Pas facile pour un joueur dont Hendrik Van Crombrugge disait qu'il «n'était pas l'élément le plus technique d'Eupen mais il a belle marge de progression pour s'affirmer en milieu de terrain».

Testé au poste d'arrière-gauche en préparation, Sibiry Keita reste calme. «Ma situation n'est pas facile mais en tant que jeune joueur on ne peut pas forcer les choses. Il faut être patient et travailler plus dur» répète-t-il. «Je peux évoluer partout, derrière, à gauche, dans le milieu de terrain. Tant que je joue…»

Blessures et suspensions au sein de l'effectif réduit des Pandas devraient offrir de nouvelles minutes à Sibiry Keita, qui pourrait aussi retrouver le rythme avec les U21. «Ce ne serait pas un problème!» conclut ce féru de colorations capillaires. Bleu, rouge, orange, blond et désormais brun foncé: Keita s'amuse. En attendant de pouvoir le faire balle au pied.