Laurens Devos gagne son premier match en tennis de table, pas Bart Brands

Laurens Devos a remporté son premier match du tournoi paralympique des Jeux de Tokyo mardi dans la capitale japonaise. Dans le tournoi de tennis de table, le médaillé d’or à Rio en 2016 et toujours numéro 1 mondial, a battu l’Américain Tahl Leibovitz (ITTF 10) en trois sets 11-5, 11-2, 11-9 en classe 9.

Belga
Laurens Devos gagne son premier match en tennis de table, pas Bart Brands
©BELGA

En chaise roulante, en classe 5, Bart Brands, 33 ans, 13e au classement ITTF, la fédération internationale de tennis de table, a lui été battu dans le premier des deux matches de son groupe, 11-4, 11-3, 12-14 et 11-8 par le Taïwanais Ming Chih Cheng, 2e mondial. Jeudi, Bart Brands jouera contre le Britannique Jack Hunter Spivey (ITTF 7) pour tenter de rejoindre les quarts de finale.

Champion du monde et champion d’Europe en titre aussi, Laurens Devos, 21 ans, affrontera lui dans son deuxième match de poule l’Espagnol Juan Perez Gonzalez (ITTF 8). Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour les quarts de finale.

« C'est un bon début», s'est réjoui Laurens Devos à l'issue d'une partie qui aura duré 16 minutes. « Je n'ai pas vraiment regardé, mais cela a été vite il me semble. Je préfère un match plus court qu'un long duel. J'étais quand même un peu nerveux au début. Contrairement à Rio, je suis ici comme grand favori. Je le sens. Et la salle ici est énorme. Dommage qu'il n'y ait pas de public. Cela doit être autre chose si la salle est plein parce que le tennis de table est très populaire au Japon. »

L'Espagnol Juan Perez Gonzalez, son deuxième adversaire est un «joueur difficile», a estimé le Campinois. «Mais son jeu, plutôt offensif, me convient bien. Je l'ai battu en demi-finales à Rio et je n'ai encore jamais perdu contre lui. Je me sens bien, je n'ai pas eu de problème avec le décalage horaire et je dors bien. C'est un avantage. J'ai regardé la cérémonie d'ouverture à la télévision avec quelques autres Belges. J'ai attendu que la délégation belge rentre dans le stade puis j'ai été dormir».