L’autre regard: y aura-t-il encore un Federer-Nadal au programme d’un Grand Chelem?

L’autre regard de Miguel Tasso.

L’autre regard: y aura-t-il encore un Federer-Nadal au programme d’un Grand Chelem?
©AFP

Il faut s’en faire une raison: une page est en passe de se tourner dans l’histoire du tennis. Voilà près de vingt ans que Roger Federer et Rafael Nadal illuminent les courts de tout leur talent. Ensemble, les deux champions ont écrit de véritables symphonies, remportant 40 tournois du Grand Chelem et signant des duels épiques et inoubliables sur toutes les surfaces, dans tous les tournois.

Si différents mais si complémentaires, ils semblaient inséparables et immortels. Mais le temps, hélas!, ne suspend pas son vol, fût-ce pour les plus grandes icônes. Aujourd’hui, à 40 ans, Federer s’apprête à repasser sur le billard pour une nouvelle opération au genou. Quant à Nadal, 35 ans, il collectionne les bobos depuis plusieurs mois et n’a plus disputé le moindre tournoi depuis sa défaite à Roland-Garros.

L’un et l’autre font partie intégrante du paysage tennistique. À l’instar de Borg et McEnroe, ils ont marqué plusieurs générations. Certes, secrètement, ils espèrent encore soulever de grands trophées. C’est dans leur ADN. Mais, objectivement, on est aujourd’hui en droit de se demander si le Suisse et l’Espagnol se retrouveront un jour en finale d’un tournoi du Grand Chelem.

On a beau apprécier le jeu de Novak Djokovic, le charisme de Stefanos Tsitsipas, la force de frappe d’Alexander Zverev ou les coups de patte d’Andrei Medvedev, “Rodgeur” et “Rafa” vont sacrément nous manquer. Le crépuscule des dieux est un sale moment à passer…