JO 2021 | Une athlète vend aux enchères sa médaille d’argent pour un enfant malade, l’acquéreur la lui rend

Une lanceuse de javelot polonaise a mis en vente sa médaille d’argent acquise aux JO de Tokyo pour aider un bébé victime d’une maladie cardiaque rare. Ce beau geste a touché une entreprise polonaise, qui a acheté la médaille, avant de la lui rendre.

JO 2021 | Une athlète vend aux enchères sa médaille d’argent pour un enfant malade, l’acquéreur la lui rend
Maria Andrejczyk a décroché l’argent à Tokyo, avant de montrer qu’elle avait un cœur en or. ©AFP

C’est la belle histoire de la semaine. Médaillée d’argent au javelot lors des Jeux olympiques de Tokyo, Maria Andrejczyk s’est également distinguée par un geste de grande classe à son retour au pays.

La lanceuse polonaise, déjà 4e du concours à Rio, a décidé de vendre aux enchères sa médaille pour aider à financer la chirurgie de Miloszek, un jeune Polonais d’à peine huit mois, atteint d’une maladie cardiaque très rare.

La collecte de fonds pour Miloszek avait pour objectif de récolter 1,5 million de zloty polonais (NDLR: environ 330.000 euros), afin qu'il puisse se faire opérer à l'hôpital de Stanford aux États-Unis.

Elle-même remise d’un cancer des os après un diagnostic en 2018, Maria Andrejczyk, est tombée sur la collecte et a décidé de venir en aide au petit garçon. La jeune athlète de 25 ans a mis en vente sa breloque en argent conquise à Tokyo en espérant que cela permettrait de financer la moitié de cette opération cardiaque.

Cet argent peut sauver des vies, au lieu que cette médaille ramasse la poussière dans un placard.

«La vraie valeur d’une médaille reste toujours dans le cœur. Une médaille n’est qu’un objet, mais elle peut être d’une grande valeur pour les autres. Cet argent peut sauver des vies, au lieu que cette médaille ramasse la poussière dans un placard», s’est-elle justifiée.

Son geste «magnifique et extrêmement noble» a ému l’entreprise polonaise Zabka, qui a remporté l’enchère en dépassant le montant espéré par l’athlète.

Cette chaîne de magasins de proximité a ensuite insisté pour qu’elle conserve sa médaille. «Elle restera chez Maria», a tweeté Zabka.

Ce mardi matin, les dons approchaient la barre des 90%.