Cérémonies discrètes autour de la flamme paralympique

Des cérémonies d’allumage de la flamme paralympique ont démarré jeudi à travers le Japon, avec des restrictions en raison de la pandémie, alors que les Jeux paralympiques risquent de se dérouler essentiellement à huis clos, comme les JO avant eux.

Cérémonies discrètes autour de la flamme paralympique

Selon la chaîne de télévision japonaise NTV, les Jeux paralympiques (24 août-5 septembre) se dérouleront sans spectateurs à Tokyo et sa grande banlieue, avec quelques exceptions pour des compétitions organisées dans des départements plus excentrés.

Une décision officielle devrait être prise lundi lors d’une réunion de toutes les parties impliquées dans l’organisation de l’événement, selon NTV.

Déjà, lors des Jeux olympiques de Tokyo qui se sont achevés dimanche dernier, le public avait été banni de presque toutes les compétitions.

Depuis l’apparition de la pandémie, le Japon a enregistré des nombres de cas de Covid-19 moins élevés que beaucoup d’autres régions du monde, pour quelque 15.300 décès sur son sol jusqu’à présent.

Mais à cause du variant Delta notamment, le pays subit actuellement la plus sévère vague de contaminations qu’il ait connu depuis le début de la pandémie. Un nouveau record national de plus de 15.800 cas quotidiens a été atteint mercredi.

Tokyo et cinq autres départements japonais sont actuellement sous un dispositif d’état d’urgence du gouvernement. Les autorités appellent dans ce cadre la population des zones concernées à éviter les déplacements non essentiels, tandis que les bars et restaurants sont eux priés de fermer plus tôt et de ne pas servir de l’alcool.

Ce dispositif a été récemment élargi et prolongé jusqu’au 31 août mais, selon le quotidien Sankei, le gouvernement envisage de l’étendre au-delà de cette date.

Au lieu d’un relais classique de la flamme paralympique, des allumages sont organisés à partir de jeudi dans tout le Japon jusqu’à la semaine prochaine. Ces feux seront ensuite apportés à Tokyo pour ne former qu’une seule flamme à la fin.

«Nous avions prévu un relais de la flamme paralympique à Tokyo avec environ 700 coureurs mais, à cause de l’état d’urgence, nous avons décidé de ne pas l’organiser sur la voie publique», a expliqué à l’AFP un responsable du gouvernement métropolitain de la capitale, Koichi Osakabe.

Les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques ont recensé à ce jour plus de 510 cas de Covid-19 depuis le 1er juillet au Japon parmi des personnes impliquées dans ces événements, sur plusieurs dizaines de milliers de personnes accréditées.

Les organisateurs ont nié tout lien entre la tenue des JO et la flambée du Covid-19 à Tokyo, même si des experts sanitaires japonais ont estimé que les Jeux avaient indirectement affaibli les appels à la prudence des autorités locales.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.