Eddy De Smedt : "Les Belges à Tokyo ? Plutôt excellent qu'historique"

Ancien directeur du sport de haut niveau au COIB, Eddy De Smedt est persuadé que les Jeux de Tokyo ne sont pas un sommet mais une étape vers un résultat supérieur.

Guy Beauclercq

Directeur du sport de haut niveau au COIB pendant une trentaine d’années et chef de la délégation olympique belge depuis 1988, à Séoul, jusqu’en 2018, à Pyongyang, Eddy De Smedt n’a absolument rien manqué des prestations du Team Belgium aux Jeux de Tokyo, même s’il n’était pas sur place. «C’était, en effet, une première pour moi de vivre les JO à la télévision. Avec le décalage horaire, mon biorythme a été complètement chamboulé. Ces Jeux, je les ai suivis jour et nuit en adaptant mes horaires aux compétitions des Belges, dont j’ai apprécié les performances. En revanche, déformation professionnelle sans doute, je n’ai presque rien vu de ce qui s’est passé au niveau international. J’ai aussi entretenu quelques contacts avec la délégation, notamment en cas de problème ou de souci. Mais discrètement…» Au moment du bilan national de ces Jeux de Tokyo, ce fin connaisseur du sport et des sportifs belges ne tarit pas d’éloges pour nos représentants, tout en ne cédant pas à l’euphorie.