Nouvelle médaille belge, abandon frustrant, un septième titre olympique consécutif: tout ce qu'il ne fallait pas rater de cette dernière nuit à Tokyo

La Belgique a remporté une nouvelle médaille!

La Rédaction de L'Avenir
Belga
Nouvelle médaille belge, abandon frustrant, un septième titre olympique consécutif: tout ce qu'il ne fallait pas rater de cette dernière nuit à Tokyo

Côté Belge

Engagé sur le marathon messieurs, le bronze qui vaut de l’or: il offre une 7e médaille à la Belgique aux JO!!. Le Gantois, avec un chrono de 2H10, a terminé à la troisième position, réussissant à signer sa plus belle performance de la saison. De leur côté, Koen Naert et Dieter Kersten se classent respectivement 10e et 59e. C'est le kenyan Eliud Kipchoge, qui avait déjà remporté l'or en 2016, qui a fini sur la première marche du podium.

Alors qu'elle devait rouler dans les quatre épreuves de la course Omnium, Lotte Kopecky a du jeté l'éponge dès la deuxième course. Sa chute durant le scratch lui a occasionné une grosse contusion à la hanche. Elle avait essayé de rouler la course au tempo mais rien n'y faisait, elle a été contrainte à l'abandon.

Ce dimanche, de 13H à 15H30, a lieu la cérémonie de fermeture de ces JO de Tokyo. C'est le cavalier Grégory Wathelet, médaillé de bronze aux côtés de érôme Guery et Pieter Devos lors du concours de saut d'obstacle par équipe, qui sera le porte drapeau de la Belgique.

La Belgique a été classée 7e du tournoi de basket féminin des Jeux Olympiques de Tokyo pour sa première participation olympique. Emma Meesseman a fini meilleure marqueuse et Julie Allemand est 2e au classement particulier des assists.

À l'international

En basket, chez les dames, les USA ont gagné un septième titre olympique consécutif, réussissant à battre le Japon, tombeuses des Belgian Cats, sur le score de 90-75.

Les États-Unis ont remporté l'or dans la finale olympique de volley féminin dimanche à Tokyo. Elles se sont imposées facilement 25-21, 25-20, 25-14 face aux Brésiliennes et décrochent la première médaille d'or de leur histoire dans cette discipline.

Le dernier jour des JO a aussi été entaché par un cas de dopage. Un contrôle hors-compétition effectué le 2 août a révélé que le coureur de 1.500m du Bahrein Alsadik Mikhoua eu recours à une transfusion sanguine, méthode interdite par l'AMA, l'Agence mondiale antidopage. Il a donc été provisoirement suspendu.