Et si Nina Derwael créait déjà la surprise?

La Limbourgeoise n’est pas simplement une spécialiste des barres asymétriques comme elle devrait le démontrer ce jeudi.

à TOKYO, Laurent MONBAILLU
Et si Nina Derwael créait déjà la surprise?
La grâce de Nina Derwael ne s’exprime pas qu’aux barres asymétriques. ©Reporters/DPA

Le concours général, qui sacrera ce jeudi (12h50) la gymnaste la plus complète au monde, chacune des finalistes devant évoluer aux quatre agrès (saut, barres, poutre et sol), a été décapité par l’absence de Simone Biles: grande favorite pour l’or olympique, celle-ci a malheureusement déclaré forfait pour cette épreuve, espérant peut-être gagner deux jours supplémentaires pour se préparer à sa prochaine sortie, elle qui s’est qualifiée dans toutes les finales par engin.