VIDÉO | Milwaukee pousse Brooklyn au 7e match

Milwaukee, porté par Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton, auteurs de 68 points combinés, a maîtrisé Brooklyn du début à la fin (104-89), jeudi en play-offs NBA, et un septième match décisif attend les deux équipes samedi pour accéder en finale de conférence Est.

VIDÉO | Milwaukee pousse Brooklyn au 7e match

Cette fois, Kevin Durant n’a pas fait de miracle. Deux jours après son exceptionnel récital (49 pts, à 70% de réussite aux tirs) qui avait permis aux Nets d’arracher le match N.5 (114-108) après avoir été mené de 17 unités, l’ailier-star a tout de même réussi à planter 32 points. Mais les Bucks ont fait en sorte de maintenir leur domination jusqu’au bout.

Ils ont commencé fort la rencontre, menant 18-5 au bout des cinq premières minutes et n’ont jamais vraiment faibli le reste du temps. Sinon peut-être en début de 4e quart-temps, quand, justement, après un panier derrière l’arc de «KD», Brooklyn a recollé à cinq longueurs (82-77).

Middleton a quant à lui continué à être clinique en attaque (38 pts, 11/16, 10 rbds, 5 passes, 5 interceptions) et Antetokounmpo a été l’auteur d’un rebond offensif capté au milieu des Nets, ponctué d’un dunk rageur qui a scellé le match (96-77) avant même les cinq minutes généralement fatidiques.

Le «Greek Freak» («le monstre grec») a fini avec 30 points et 17 rebonds, tandis que l’arrière Jrue Holiday a été un troisième homme important (21 pts, 8 rbds, 4 interceptions).

Harden encore limité

«On se devait de jouer dur et on l’a fait. Quand ils ont réussi une série de paniers au 4e quart-temps, on a su garder notre sang froid et on a su répliquer. On sait que ce sera encore plus dur, plus intense samedi», a commenté Middleton.

Côté Nets, il a manqué du ressort offensif derrière Durant (11 rbds) qui a, fait inhabituel, commis sept pertes de balles. Preuve du manque de liant de l’équipe de Steve Nash, qui a déploré «un manque de rythme et une stratégie d’attaque qui n’a pu être appliquée».

Pourtant Brooklyn a pu aligner James Harden, bien valide, malgré son ischio-jambier droit douloureux qui gâche ses play-offs. «The Beard», le barbu, a été un peu plus prolifique qu’au précédent match (16 pts, 5/9 aux tirs, 7 passes) et a bien défendu (4 interceptions), mais sans jamais vraiment peser dans le jeu.

Or, hormis Blake Griffin (12 pts), toujours très impliqué, lui qui rêve comme Harden de remporter une première bague, le reste de l’effectif ne s’est pas du tout distingué.

Il faudra vraiment une réaction collective au Barclays Center samedi, où il n’est pas garanti de voir Kyrie Irving complètement rétabli d’un problème de cheville.

Car les Bucks de Middleton et Antetokounmpo semblent bien décidés a écrire leur histoire, 50 ans après ceux de Lew Alcindor (futur Kareem Abdul-Jabbar) et Oscar Robertson, grands contributeurs du seul titre remporté par la franchise du Wisconsin.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.