Kim Mestdagh a tout donné

S’il est une joueuse qui traduit à elle seule toute la détresse du clan belge dans cette défaite, c’est bien la capitaine Kim Mestdagh.

D. E.

Sniper d’envergure mondiale, la Flandrienne a d’habitude la précision d’un métronome. Pas cette fois: avec un 4/21 aux tirs dont un 2/12 au-delà de l’arc, l’arrière shooteuse a frôlé la correctionnelle. Pour autant, elle mérite totalement chacune des 34 minutes de confiance que lui accordées son coach de père. Car, si elle était vraiment peu en veine, Mestdagh a compensé au maximum en prenant 5 rebonds, délivrant 4 assists et volant pas moins de 7 (!) ballons.