VIDÉOS | Brooklyn poursuit sa moisson, Antetokounmpo sort les muscles

Les Nets, vainqueur d’un derby new-yorkais serré contre les Knicks, ont porté leur belle série à 13 victoires en 14 matches, lundi en NBA où Giannis Antetokounmpo est entré dans l’histoire des Bucks plutôt deux fois qu’une.

VIDÉOS | Brooklyn poursuit sa moisson, Antetokounmpo sort les muscles

Brooklyn du bout des doigts

Une action défensive du meilleur marqueur du match Kyrie Irving (34 pts), dont les dernières phalanges de la main droite ont touché le ballon, au moment où Julius Randle (33 pts, 12 rbds) tentait un shoot à trois points potentiellement égalisateur, a assuré la victoire des Nets (117-112).

Gêné, l’ailier des Knicks n’a pu tirer et s’est vu siffler un «marcher» en retombant à 3 secondes du terme. Furieux, il a voulu dire tout le bien qu’il pensait de cette décision arbitrale mais ses coéquipiers l’en ont empêché, sous les yeux interdits de leur fan invétéré Spike Lee, habitué au «front court» du Madison Square Garden, mais qui a fait le déplacement en voisin au Barclays Center.

Le célèbre réalisateur a néanmoins dû apprécier de voir son équipe favorite ne rien lâcher, malgré un revers qui semblait inéluctable jusqu’à ce sursaut du money-time. Brooklyn a en effet été en tête tout du long, son avance s’élevant à 15 points au 3e quart-temps, dans le sillage de James Harden qui a réussi son 10e triple-double de la saison (21 pts, 15 rbds, 15 passes).

Brooklyn est toujours 2e à l’Est, New York demeure 7e derrière Charlotte qui a enchaîné une 4e victoire d’affilée obtenue au finish contre Sacramento (122-116), se hissant même à la 5e place à égalité avec Boston.

Gordon Hayward (25 pts) a été décisif en interceptant un ballon avant de dunker à 1 min 33 sec du terme, pour mettre son équipe devant au score, après avoir été menée de 15 points en seconde période. Terry Rozier (26 pts) a parachevé le hold-up d’un shoot derrière l’arc.

Leonard/George duo létal

Heureux Clippers quand leurs stars font le boulot dans les derniers instants: un panier plus la faute de Kawhi Leonard (22 pts, 8 rbds, 7 passes) et une banderille à longue distance de Paul George (15 pts, 7 rbds) ont ainsi éteint les espoirs de remontée de Dallas (109-99).

La performance de L.A. (4e à l’Ouest) a néanmoins été collective puisque sept joueurs ont fini avec au moins 12 points inscrits.

Après ce revers, Dallas, où Luka Doncic a réussi un vain triple-double (25 pts, 16 passes, 10 rbds), demeure 8e derrière San Antonio vainqueur facile à Détroit (109-99). Privés de DeMar DeRozan (deuil familial), les Spurs se sont appuyés sur DeJountay Murray (19 pts, 10 rbds).

Giannis dépasse Abdul-Jabbar

Dans une excellente passe, Milwaukee a encore battu, en back-to-back, Washington (133-122), remportant son quatrième succès d’affilée, le neuvième en dix matches pour consolider sa 3e place à l’Est.

Antetokounmpo y a encore été pour beaucoup, réussissant son troisième triple-double (31 pts à 12/19 aux tirs, 15 rbds, 10 passes) consécutif, une première de la part d’un joueur des Bucks. Et pour mieux situer la performance du «Greek Freak» (monstre grec), il a dépassé, avec ce 7e «TD» à au moins 30 points inscrits, le légendaire Kareem Abdul-Jabbar resté à six unités sous ce même maillot.

Si Milwaukee a constamment dominé les débats, il le doit aussi à Khris Middleton (23 pts) et Brook Lopez (22 pts).

En face Bradley Beal, très adroit, a beaucoup marqué (37 pts, à 12/17 aux tirs) et Russell Westbrook s’est bien démené (23 pts, 17 passes), sans empêcher toutefois la 4e défaite de rang des Wizards qui glissent en 12e position ex aequo avec Cleveland.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.