FOOTBALL| Charles Morren, un ex-capitaine très fier et nostalgique de «son» Union

Aujourd’hui titulaire indiscutable à Dudelange, en D1 luxembourgeoise, le Lessinois a été un pion essentiel de l’Union pendant cinq ans.

Loïc Defoort

Allez demander à un fervent fidèle de l’Union le nom des joueurs qui ont marqué les dix dernières années de leur club et vous pouvez être sûr que dans la liste, se trouvera Charles Morren! Car le Lessinois a marqué de son empreinte son passage à Saint-Gilles. Arrivé sur la pointe des pieds, en provenance de Lessines-Ollignies, alors en P2A, recruté sur base d’un scouting judicieux de Jacques Urbain, le médian âgé aujourd’hui de 29 ans était devenu au fil des saisons et de prestations abouties un des chouchous du Parc Duden. Un joueur apprécié pour sa sympathie, ses qualités, sa vista et son côté accrocheur! Un élément qui a participé à la renaissance du club bruxellois onze fois champion de Belgique! Un capitaine qui a propulsé l’Union de la D3 à l’antichambre de l’élite! Un Charly qui, depuis deux saisons, évolue à Dudelange, en D1 luxembourgeoise! Un défi à l’étranger qui lui a permis de prester en Coupe d’Europe et espérer un titre au plus haut niveau d’une compétition nationale! Même s’il se plaît beaucoup au Grand-Duché, sa tête était bel et bien tournée vers le Stade Marien ce dernier week-end et son cœur était plus que jamais jaune et bleu. L’ancien «capi» reste un fervent supporter de «son» Union, dont la promotion parmi les Bruges, Anderlecht, Standard, Genk le rend fier mais forcément aussi un peu nostalgique.