VIDÉOS | NBA: les Nets coiffent les Clippers, VanVleet en fusion

Brooklyn, porté par Kyrie Irving, meilleur marqueur du «Big 3» très en vue, a eu le dernier mot contre les Clippers lors du blockbuster de la nuit, mardi en NBA, qui a vu Fred VanVleet flamber avec Toronto.

Les Nets, d’un rien

Dimanche, Brooklyn, imprudent et présomptueux, avait laissé passer la victoire à Washington (149-146), après avoir encaissé 8 points en 8 secondes. Cette fois, ce sont dix points d’avance qui ont été dilapidés lors des deux dernières minutes, avant que Kyrie Irving ne préserve l’essentiel avec deux ultimes lancers francs (124-120).

Le meneur, qui avait enfilé huit pions consécutifs pour mettre les Nets devant dans le money-time, a été l’atout offensif numéro un de son équipe avec 39 points (15/23 aux tirs), son record cette année. Mais les deux autres stars n’ont pas été en reste: James Harden a réalisé son 50e triple-double en saison régulière (23 pts, 14 passes, 11 rbds) et Kevin Durant a ajouté 28 points (9 rbds).

«On savait qu’on affrontait une équipe candidate (au titre, NDLR), donc on voulait faire impression. J’ai la sensation qu’on y est arrivé. C’a vraiment été un effort collectif et c’est ce qu’on devra faire chaque soir», a commenté Irving.

L.A. peut nourrir quelques regrets après avoir mené de douze longueurs en début de match, puis de cinq dans le 4e quart-temps, dans le sillage de Kawhi Leonard (33 pts) et Paul George (26 pts), tandis que Nicolas Batum a brillé pour son retour de blessure (aine) avec 21 points (5/8 à longue distance) et 6 rebonds.

Brooklyn conforte sa 2e place à l’Est. Les Clippers partagent désormais la leur avec les Lakers, à l’Ouest, derrière Utah qui a disposé de Detroit (117-105) grâce à Donovan Mitchell (32 pts).

Boston, malgré Curry

Dans l’autre affiche du soir, les Celtics sont venus à bout de Golden State (111-107) à San Francisco, au terme d’une rencontre longtemps indécise où Stephen Curry a encore été un funambule étincelant (38 pts, 11 rbds, 8 passes), mais trop seul.

Boston avait plus d’armes, à commencer par Jayson Tatum (27 pts, 9 rbds), bien aidé par Kemba Walker (19 pts) et Jaylen Brown (18 pts) qui a réussi un dunk surpuissant pour l’image du jour.

Les C’s sont 4e à l’Est, juste devant Indiana qui a mis un terme à la série de sept victoires de Memphis (134-116) en s’appuyant notamment sur Domantas Sabonis (32 pts, 13 rbds).

Malcolm Brogdon a également contribué (23 pts, 7 passes) et Myles Turner (22 pts, 11 rbds) a encore été très dissuasif en défense, avec cinq contres qui font 75 depuis le début de saison, soit 19 de plus que son second, Rudy Gobert (Jazz).

VanVleet à répétition

Tous les 2 février à Punxsutawney, Pennsylvanie, on célèbre le jour de la marmotte, à qui on prête la capacité de prédire la durée de l’hiver. Une tradition qui sert de cadre à la comédie «Un jour sans fin», dans laquelle Bill Murray revit sans cesse ce «Groundhog Day» qu’il déteste. Pour Fred VanVleet, c’est plutôt la joie d’un «shoot sans fin» qu’il a vécue à Orlando, où ses 11 paniers (sur 14) derrière l’arc, 54 points au total, ont offert la victoire à Toronto (123-108).

Le meneur, qui a réussi tous ses tirs primés en trois quart-temps, sans parvenir à en ajouter dans le dernier, échoue à trois longueurs du record de Klay Thompson (Warriors) qui en avait planté 14 en 26 minutes contre Chicago en 2018. Mais il n’en a pas moins battu le record de points marqués par un joueur des Raptors.

Ces derniers (11e), qui ont aussi pu compter sur le triple-double de Kyle Lowry (14 pts, 10 passes, 10 rbds), devancent le Magic, où Nikola Vucevic (21 pts, 18 rbds) s’est démené en vain.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.