Taaramäe, à la relanche chez Wanty : «Je me suis mis trop de pression»

L’Estonien devra apporter son expérience aux jeunes talents et tentera d’exister à nouveau, dix ans plus tard.

B.S.
Taaramäe, à la relanche chez Wanty : «Je me suis mis trop de pression»
L’ancien de Cofidis n’a plus remporté la moindre course en ligne depuis le Tour de Slovénie, en 2016. ©Photo News

Fraîchement arrivé dans l'équipe, Rein Taaramäe, par son vécu et sa connaissance de la course, fait partie des anciens. Recruté pour deux saisons, l'homme de 33 ans espère, à l'instar de Louis Meintjes, retrouver un semblant de meilleur niveau. Celui qui lui avait permis d'enregistrer quelques résultats probants par le passé. Mais comme d'autres avant lui, ses résultats en début de carrière, notamment une onzième place au Tour de France 2011, ont installé une pression importante sur ses épaules. Il n'a pu l'appréhender. «Ce ne sont pas les gens qui m'ont mis la pression, je me la suis mise tout seul. Si je ne suis pas parvenu à confirmer mes bons résultats, ce n'est que de ma faute, explique l'Estonien. Il faut pouvoir le reconnaître. J'avoue toutefois que ce n'est pas simple de retrouver sa forme lorsque le programme n'est pas tellement adapté et que vous ne pouvez pas prendre part à beaucoup de courses World Tour.»