Djokovic quasiment assuré de finir l’année en N.1 mondial et d’égaler Pete Sampras

Novak Djokovic est pratiquement assuré de terminer l’année dans le fauteuil de N.1 mondial. Le Serbe égalerait ainsi le record de Pete Sampras du nombre de saisons terminées à la 1e place du classement ATP.

Djokovic quasiment assuré de finir l’année en N.1 mondial et d’égaler Pete Sampras

Novak Djokovic avait besoin de battre le Croate Borna Coric (ATP 24) au 2e tour du tournoi de Vienne pour être pratiquement assuré de terminer l’année à la 1e place. «Nole» s’est imposé 7-6 (13/11), 6-3 en 2 heures et 7 minutes mardi, une victoire qui l’assure pratiquement de terminer la saison en tant que N.1 mondial.

Seul Rafael Nadal pourrait en théorie empêcher Djokovic de finir l’année à la 1e place. Il faudrait pour cela que l’Espagnol n’accepte une invitation de la part du tournoi de Sofia, programmé entre le 8 et le 14 novembre, soit juste après le Masters de Paris, auquel Nadal a prévu de participer.

Si le Majorquin en reste à son programme de compétition initial ou si Djokovic remporte le tournoi de Vienne, le Serbe terminera 2020 à la place de N.1 pour la sixième fois, soit autant que l’Américain Pete Sampras, son idole de jeunesse, qui a achevé six saisons au premier rang mondial, entre 1993 et 1998.

Le Serbe de 33 ans a déjà terminé l’année en tant que N.1 mondial à cinq reprises: en 2011, 2012, 2014, 2015 et 2018. Rafael Nadal et Roger Federer ont eux accompli cet exploit cinq fois.

Djokovic, vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem, a également en ligne de mire le record de Federer du nombre de semaines passées à la place de N.1, soit 310 semaines. Le Serbe a débuté lundi sa 292e semaine au sommet du tennis mondial.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.