«Je ne suis qu’un enfant de Slovénie»

Pogacar a eu le mérite de croire au succès final jusqu’au bout, délogeant son ami de la plus haute marche du podium.

Benjamin SINOT
«Je ne suis qu’un enfant de Slovénie»
Pogacar n’a pas baissé les bras. Le maillot jaune est sa récompense. ©AFP

Auteur de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’histoire du sport, Tadej Pogacar, resté relativement placide lorsqu’il s’est présenté face aux médias, ne semblait pas réaliser l’exploit qu’il venait de réussir, samedi, en Franche-Comté.