Ineos fait coup double sur le Tour: la 18e étape pour Michal Kwiatkowski, le maillot à pois pour Richard Carapaz

Ineos Grenadiers a réalisé un joli coup lors de la 18e étape du Tour de France entre Méribel et La Roche-sur-Foron. Et pour cause, Michal Kwiatkowski s’est imposé devant son coéquipier Richard Carapaz, qui s’est assuré le maillot à pois.

+ À LIRE AUSSI | L’année compliquée d’Egan Bernal, qui a abandonné sur le Tour de France

Seuls en tête durant les 35 derniers kilomètres de l’étape de ce jeudi, les deux coéquipiers d’Egan Bernal, leur leader contraint à l’abandon avant la 17e étape, ont fait le spectacle sur les routes du Tour. Et pourtant, rien n’était gagné d’avance...

En effet, après 4 kilomètres de course, un groupe de 32 coureurs sortait du peloton avec Jonathan Castroviejo, Richard Carapaz, Michal Kwiatkowski, Dylan Van Baarle (Ineos Grenadiers), Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Nans Peters (AG2r La Mondiale), Sam Bennett, Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step), Rudy Molard, Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ), Pello Bilbao (Bahrain-McLaren), Alberto Bettiol, Tejay Van Garderen (EF Education First),Dayer Quintana (Arkéa-Samsic), Dario Cataldo, Nelson Oliveira, José Joaquín Rojas, Carlos Verona (Movistar Team), Simon Geschke, Matteo Trentin (CCC Team), Nicolas Edet, Jesús Herrada (Cofidis), Luis León Sánchez (Astana Pro Team), Jasper de Buyst, Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), Krists Neilands (Israel Start-Up Nation), Michael Gogl, Michael Valgren (NTT Pro Cycling), Nikias Arndt, Marc Hirschi, Soren Kragh Andersen et Nicholas Roche (Team Sunweb).

Dans la descente du Cormet de Roselend, Hirschi et Carapaz se détachaient du groupe de tête et étaient finalement rejoints par Kwiatkowski, Bilbao et Edet dans la montée de la Côte de la route des Villes. Le groupe de tête gardait son avance dans le Col des Saisies, la troisième difficulté du jour avec plus de 5 minutes d’avance sur le peloton. Dans la descente, Marc Hirschi chutait et perdait 35 secondes sur ses compagnons d’échappée.

Plus forts, Michal Kwiatkowski et Richard Carapaz ont pris la poudre d’escampette dans les pentes de La Roche-sur-Foron. L’Équatorien, vainqueur du Tour d’Italie, a passé en tête la dernière difficulté du jour et portera vendredi le maillot à pois du meilleur grimpeur. Quant au Polonais, champion du monde 2014, il a complété son incroyable palmarès en remportant sa première étape dans un grand tour.

C’est la première victoire dans ce Tour pour l’équipe Ineos, au lendemain de l’abandon de son leader et tenant du titre Egan Bernal.