NBA: les Lakers et les Bucks réagissent

Les Lakers, remobilisés dans le sillage du duo James/Davis, ont égalisé à 1-1 contre Houston dans leur demi-finale des play-offs NBA, Milwaukee ayant réduit l’écart à 3-1 contre Miami, malgré la sortie sur blessure d’Antetokounmpo, dimanche.

NBA: les Lakers et les Bucks réagissent

Quelque peu vexé d’avoir été cueilli à froid lors du match N.1 par des Rockets en mode fusée, L.A. a remis les pendules à l’heure pour s’imposer (117-109) au terme d’un match qu’il a mieux débuté et fini.

Si Anthony Davis a été le plus prolifique (34 pts, 10 rbds) et enfin dominateur dans la raquette, LeBron James, proche du triple-double (28 pts, 11 rbds, 9 passes) était partout sur le terrain.

Il a montré l’exemple en défense, réussissant 4 interceptions et 2 contres, dont un de mammouth sur Russell Westbrook qui aurait pu envoyer le ballon dans le lac adjacent à la salle, s’il n’y avait pas un mur pour l’arrêter. Il a aussi marqué des paniers importants dans le money-time.

Car les Lakers, après un début canon (36-20 après douze minutes), ont desserré la pression des deux côtés du parquet. Et les Rockets ont petit à petit grignoté leur retard pour revenir à hauteur à l’entame du dernier quart-temps, en inscrivant notamment 22 de leurs 53 shoots derrière l’arc, la palme revenant à Eric Gordon (6/12, 24 pts). PJ Tucker, toujours aussi acharné en défense, a aussi contribué offensivement (18 pts à 7/10 aux tirs) et évidemment James Harden (27 pts, 7 passes).

Les Bucks sont passés par tous les états, en voyant Antetokounmpo se faire une vilaine entorse à la cheville droite et les quitter prématurément, avec la crainte que ce soit définitivement dans ces play-offs. Lesquels pouvaient se terminer dès ce match. Mais ils ont fait preuve de courage et d’orgueil pour arracher la victoire après prolongation (118-115).

Milwaukee n’en demeure pas moins au bord de l’élimination, condamné à remporter ses trois prochains matchs. Mais sur ce match, il a trouvé en Khris Middleton un leader de troupes et d’attaque, qui a inscrit 36 points dont 11 dans la prolongation.

Or on s’interrogeait, après ses trois premières défaites, de savoir si Antetokounmpo, longtemps muselé, pourrait enfin endosser ce rôle nécessaire à toute campagne menant au titre de champion. Son début de match fut prometteur avec 19 points (8/10). Les Bucks doivent espérer de tout leur coeur que son entorse ne soit pas trop sévère.

Mais elle l’a empêché de finir ce match et la façon dont elle a plié, vers l’intérieur et sous son poids, à la réception d’une pénétration, fut douloureuse à voir autant que son cri de douleur à entendre. Pour ne rien arranger, Giannis s’était déjà fait une entorse, moins sévère, au même endroit lors du match précédent.