US Open: Kim Clijsters battue dès le 1er tour, Ysaline Bonaventure qualifiée pour le 2e tour

Contrairement à Ysaline Bonaventure qui est parvenue à se qualifier pour le 2e tour du Grand Chelem de l’US Open, Kim Clijsters a été éliminée dès son entrée en lice, dans la nuit de mardi à mercredi.

US Open: Kim Clijsters battue dès le 1er  tour, Ysaline Bonaventure qualifiée pour le 2e  tour

Huit ans après son dernier match à l’US Open, Kim Clijsters faisait son retour sur les courts de Flushing Meadows. Mais ce mardi à New York, la Belge de 37 ans, triple lauréate du tournoi (2005, 2009, 2010) s’est inclinée face à la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 29/N.21) au 1er tour du tournoi féminin sur le score de 2 sets à 1 (6-3; 5-7; 1-6) après une heure et 47 minutes de jeu.

Après avoir subi la loi del’Espagnole Garbine Muguruza à Dubaï et de la Britannique Johanna Konta à Monterrey, c’est donc Ekaterina Alexandrova qui a pris le meilleur sur la Belge pour son troisième tournoi officiel depuis son retour en début d’année.

«Il m’a manqué un peu de tranchant»

«Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, car je ne l’avais jamais vu jouer en live, mais je suis très bien entrée dans la partie», a-t-elle confié, passé minuit, dans la grande salle d’interview de Flushing Meadows, après sa défaite. «J’étais agressive, je servais bien et j’essayais de la perturber dans ses déplacements. J’ai eu des occasions dans le deuxième set, et encore au début du troisième, mais elle s’est mise à mieux servir et à commettre nettement moins de fautes. Sa confiance avait grimpé en flèche et elle trouvait quasiment toujours ses zones. J’étais de plus en plus sous pression. J’ai tout donné, et ce n’est pas que j’étais fatiguée au troisième set, mais il m’a manqué un peu de tranchant pour m’en sortir.»

C’est la toute première fois de sa carrière que Kim Clijsters s’incline au 1er tour à l’US Open, un lieu où elle a connu ses plus beaux succès avec ses trois triomphes en 2005, 2009 et 2010. Battue et déçue, forcément, l’ancienne n°1 mondiale était néanmoins heureuse d’avoir rejoué un match à Flushing Meadows, et dans un tournoi du Grand Chelem, pour la première fois depuis 2012.

«C’était chouette. C’est un endroit où je garde plein de bons souvenirs et j’étais contente d’être là», a-t-elle poursuivi. «Cela faisait deux semaines que j’étais sur place, dans cette bulle, à me préparer pour ce rendez-vous. Je n’avais pas pu disputer le tournoi de Cincinnati en raison de ma blessure aux abdominaux et j’avais travaillé dur pour récupérer et être en état de jouer. Je me réjouissais de monter enfin sur le court, même s’il était tard. Mon adversaire est une excellente joueuse et je pense que nous avons pratiqué du très bon tennis. Et c’est tout de même le but. L’expérience était évidemment très différente des autres années, mais j’ai apprécié.»

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.