Caleb Ewan, meilleur remède contre la gueule de bois de Lotto-Soudal

L’Australien a remporté son quatrième succès sur la route du Tour. De quoi rendre le sourire à la formation Lotto-Soudal, meurtrie.

Benjamin SINOT
Caleb Ewan, meilleur remède contre la gueule de bois de Lotto-Soudal
Quel coup de force du petit sprinter de Sydney. Il a devancé Sam Bennett et Giacomo Nizzolo. ©BELGA

La Citadelle surplombe Sisteron, sa vieille ville avec ses andrones. En plein centre du chef-lieu du canton des Alpes-de-Haute-Provence, un sprinter de poche a une nouvelle fois prouvé sa faculté à sortir de sa boîte tel une fusée. Caleb Ewan, pourtant pas amené dans des conditions idéales, a mis tout le monde d'accord lors du sprint massif, remportant son quatrième bouquet de vainqueur sur les routes du Tour. Son mètre soixante-cinq et ses soixante-sept kilos l'ont aidé à passer dans un trou de souris, longeant les barricades, avant de filer vers le succès. «J'étais trop loin à la flamme rouge, reconnaît l'Australien. Je me suis un peu relevé pour me placer dans la bonne roue. J'ai dû prendre quelques risques, notamment en passant très près de la barrière. J'avais de bonnes jambes, il fallait que je concrétise cette sensation en résultat.»