Alaphilippe luttera avec son cœur

«Les pièces du puzzle ne s’imbriquent pas bien les unes dans les autres.» Dimanche, au soir de la deuxième étape, Wout van Aert, qui n’avait pu jouer la gagne parce qu’il était venu en aide à Tom Dumoulin, résumait de la sorte son week-end.

D. Le.
Alaphilippe luttera avec son cœur
Hier, Wout van Aert a dû changer de vélo à 4 km de l’arrivée. ©AFP

Le Campinois n'a pas été plus en vue, hier à Sisteron. Mais cette fois, cela n'a généré aucune frustration. Retardé par un incident survenu à 4 kilomètres de l'arrivée, il a terminé à cinq minutes du peloton. «Il y a eu une chute devant moi, mais j'ai pu rester debout, explique-t-il. J'ai dû changer de vélo parce que ma roue avant s'est cassée. Mais je n'avais, de toute façon, pas prévu de sprinter. Comme il s'agissait d'une étape facile, je n'aurais eu aucune chance face aux vraies spécialistes.»