Touché au genou, Philippe Gilbert quitte le Tour de France

Verdict sans appel pour Gilbert: fracture de la rotule. Il ne prendra pas le départ de la deuxième étape, ce dimanche.

Benjamin SINOT
Touché au genou, Philippe Gilbert quitte le Tour de France
Mauvaise nouvelle pour le cyclisme wallon avec l’abandon du Remoucastrien. ©BELGA

Le rêve de marquer l'épreuve, neuf ans après son seul et unique maillot jaune au Tour, a viré au cauchemar pour Philippe Gilbert. Tombé lors de la première étape, sur ses routes d'entraînement, le Remoucastrien a dû abandonner après avoir passé des examens en fin de soirée à la clinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer. Verdict: une fracture de la rotule, au niveau du genou gauche. «J'ai passé une radio et une IRM. Suite à cette dernière, on a pu constater qu'il y avait un trait de fracture, précise le champion . On ne savait pas exactement si c'était le trait de fracture d'il y a deux ans (NDLR: suite à sa chute dans la descente du Portet d'Aspet au Tour) ou si c'était une nouvelle fracture. On a vu un épanchement de sang assez important, commente Gilbert. Il n'y avait plus de doute possible. L'os est touché. Je me retrouve de nouveau avec une fracture au niveau du genou gauche. Si on peut parler de bonne nouvelle, il n'y a pas de déplacement, ce qui me permettra de revenir plus rapide.»

Les médecins et le staff de Lotto-Soudal ont longtemps cru à une blessure ligamentaire ou du tendon, il n'en est rien. «C'est la meilleure des issues possibles, précise le puncheur wallon. Le médecin recommande deux à trois semaines d'immobilisation. Je m'attends à reprendre assez rapidement. Mon corps doit récupérer.»

Lotto a perdu très gros dès la première étape puisqu’un autre élément expérimenté de l’équipe a dû quitter la course pour être arrivé hors délais. John Degenkolb, tombé et arrivé loin du vainqueur, Alexander Kristoff, s’est en effet vu mettre hors course.

+ LIRE AUSSI | Les explications de Gilbert