Le boycott pour dire stop

Une partie du sport américain a été mise à l’arrêt pour protester contre les violences policières. Un acte fort et courageux.

Frédéric Bleus
Le boycott pour dire stop
La bulle d’Orlando a été désertée, une image forte. ©AFP

C’est un boycott historique à l’échelle du sport américain, et il est difficile d’en prédire la suite. Mercredi soir, les franchises de Milwaukee et Orlando ont refusé de jouer le cinquième match du premier tour des play-off NBA. Dans la foulée, les autres équipes engagées la nuit passée (Oklahoma City – Houston et Los Angeles Lakers – Portland) ont également refusé de fouler le parquet.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.