NBA: les Lakers écrasent Utah, les Celtics refroidissent le Heat

Les Lakers qui s’imposent en leaders chez le Jazz, Boston qui ramène Miami sur terre, Milwaukee qui enchaîne un 13e succès consécutif à Detroit: il s’agissait de faire respecter la hiérarchie, mercredi en NBA.

NBA: les Lakers écrasent Utah, les Celtics refroidissent le Heat

On espérait un tantinet mieux de l’opposition de l’outsider Utah pour la venue des épouvantails Lakers. Mais les choses ont très vite été réglées, tant LeBron James (20 pts, 12 passes), Anthony Davis (26 pts, 6 rbds) & cie ont dominé cette rencontre à sens unique finalement bouclée sur le score de 121 à 96. Fort de cette 19e victoire (pour 3 défaites), Los Angeles présente plus que jamais le meilleur bilan de la Ligue.

Pour Utah, ce troisième revers d’affilée ne fragilise pas (encore) sa 6e place, mais les coéquipiers de Donovan Mitchell, seul à surnager (29 pts), et Rudy Gobert, plutôt discret (13 pts, 10 rbds), traversent une passe plutôt délicate, surtout marquée par une maladresse offensive assez constante.

Les soirs se suivent et se ressemblent pour les Bucks, qui enchaînent un 13e succès chez les Pistons, grâce une nouvelle fois au surpuissant Giannis Antetokounmpo.

Meilleur joueur (MVP) de la saison passée, «The Greek Freak» s’est fendu de 35 points et 9 rebonds, sans que ses vis à vis Andre Drummond (23 pts, 14 rbds, 3 contres) et Blake Griffin (16 pts, 10 rbds), pourtant dans le coup, n’y puissent grand-chose.

Milwaukee reste solidement assis sur le fauteuil de leader avec 18 victoires contre 3 défaites.

Au lendemain de la victoire probante de Miami chez le champion en titre Toronto, le déplacement à Boston appelait confirmation s’agissant des ambitions naissantes de l’équipe surprise du début de saison à l’Est. Mais le Heat n’a pas tenu la distance chez les Celtics, vainqueurs autoritaires (112-93).

Malgré un premier quart-temps canon remporté 28-20 et Jimmy Butler en mode All-Star (37 pts), les Floridiens ont subi la loi de Boston et de son trio ardent Jaylen Brown (31 pts), Kemba Walker (28 pts) et Jayson Tatum (19 pts).

Les C’s remontent à la 2e place à l’Est, qu’ils partagent avec Toronto, juste devant Miami.

 «Le ballon est allé dans le panier», avait déploré James Harden après le match.

Houston, battu mardi à San Antonio 135-133 a.p., conteste l’invalidation d’un dunk de James Harden par les arbitres et a demandé à la NBA de se voir attribuer la victoire ou de rejouer le match à partir de l’action litigieuse, affirme ESPN.

Avec 7 min 50 sec à jouer dans le quatrième quart-temps, la star des Rockets a claqué un dunk si puissant que le ballon est repassé au-dessus du cercle avec l’aide du filet, donnant l’impression d’un panier raté. Sur quoi les arbitres n’ont pas attribué les deux points à Houston, qui menait alors largement 104-89.

L’action serait restée anodine si les Spurs, au prix d’une remontée fantastique, n’avaient pas arraché une première prolongation de cinq minutes, avant de l’emporter lors de la seconde.

«Le ballon est allé dans le panier», avait déploré Harden après le match. Un avis partagé après coup par le responsable du corps arbitral James Capers.

«Il nous a semblé que le ballon avait rebondi sur le filet avant de ressortir. Quand ça se produit, on est face à une interférence. Pour être validé, un panier doit passer le filet […] Mais il a dunké si fort que le ballon a été emporté par le mouvement circulaire du filet et est ressorti par l’extérieur du cercle», a-t-il détaillé après avoir vu les images.

Si les Rockets ont vraiment déposé leur requête à la Ligue, rien ne leur garantit d’avoir gain de cause. Car une équipe a 30 secondes pour demander un challenge afin que l’action soit revue, ce que leur entraîneur Mike D’Antoni n’a pas fait, selon James Capers.

Ce dernier a réfuté cette version après le match.

«Je les ai entendu + interférence + sur l’action. J’ai demandé un challenge. Sans réponse. Puis, l’un d’entre-eux a dit que ce n’était pas ça, mais que le ballon était sorti du terrain. J’ai redemandé un challenge. Je n’ai rien obtenu», a-t-il pesté.

Malgré tout, le coach des Rockets a refusé d’attribuer la défaite de son équipe à cette seule erreur d’arbitrage. «Je crois qu’on a perdu le fil avant le dunk (de James Harden), même si évidemment cela a eu une incidence.»

Un précédent existe en NBA, s’agissant d’un match rejoué. En mars 2008, Miami et Atlanta avaient repris le cours d’une rencontre à 51,9 secondes du terme, quatre mois après que Shaquille O’Neal avait été exclu à tort.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.