KJT, une menace en trois lettres

Katarina Johnson-Thompson se profile, à nouveau, comme la principale rivale de Thiam.

D. Le.
KJT, une menace en trois lettres
©AFP

Coucou, c’est encore elle! Katarina Johnson-Thompson. KJT, comme ont dit dans le milieu. Dès que se profile un heptathlon, on parle d’elle. Il faut dire que l’Anglaise de vingt-six ans se présente presque à chaque fois comme la principale (seule?) rivale de Nafissatou Thiam. Les plus critiques avanceront que la timide Britannique est, au pire le poil à gratter de notre compatriote, au mieux la seule capable de la pousser dans ses retranchements.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...