Alberto Salazar (ex-coach de Farah) suspendu quatre ans

DOPAGE Alors que les athlètes et leur entourage s’accommodent de la chaleur et de tribunes à moitié vides, le dopage a pris le relais parmi les sujets qui fâchent.

D. Le.

Ce mardi matin à l’aube, on a appris la suspension pour quatre ans d’Alberto Salazar. Le très controversé coach américain, maître à penser de l’Oregon Project, un groupe d’entraînement de très haut niveau basé dans le nord-ouest des États-Unis et financé par Nike, est tombé pour «organisation et incitation à une conduite dopante interdite». L’agence américaine antidopage (Usada) l’accuse de trafic de testostérone, d’injection d’un complément au-delà des doses autorisées (lors d’un test) et de tentative d’altération de preuves lors de l’enquête de l’Usada.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...