Quelles athlètes peuvent faire douter Nafi Thiam aux Mondiaux de Doha?

Favorite à sa propre succession lors de l’heptathlon des Mondiaux de Doha, Nafi Thiam devra malgré tout se méfier de sa grande rivale, Katarina Johnson-Thompson. Derrière, le trou semble être fait avec les outsiders.

Florent GOBERT
Quelles athlètes peuvent faire douter Nafi Thiam aux Mondiaux de Doha?
Nafissatou Thiam, Katarina Johnson-Thompson, Erica Bougard et Xenia Krizsán. ©© Belga & Reporters

Invaincue en épreuves combinées depuis son sacre olympique en 2016, Nafissatou Thiam sera à nouveau la grande favorite de l'heptathlon mondial, qui débute ce mercredi à Doha.

En juin, Nafi a encore montré qu’elle était bel et bien la patronne du circuit en remportant le Décastar de Talence, en signant au passage trois records personnels, dont un record du monde de la hauteur lors d’un heptathlon (2.02m). Seule une blessure au coude a contrarié sa préparation estivale.

Alors que la championne namuroise compte bien réaliser le doublé deux ans après son premier titre mondial à Londres, ses concurrentes feront tout pour la détrôner. En l’absence de plusieurs candidates à la médaille comme Carolin Schäfer, Yorgelis Rodriguez ou Laura Ikauniece, focus sur les athlètes qui peuvent faire douter la Belge de 25 ans.

Sur la route vers l'or mondial, la plus grande menace pour «Nafi» n'est autre que Katarina Johnson-Thompson, sa plus grande rivale depuis l'avènement des deux athlètes. Après plusieurs déceptions lors des grands événements ces dernières années, «KJT» semble plus en forme que jamais. La Britannique de 26 ans a signé son record personnel cette année (6 813 points), en remportant le meeting de Götzis, en l'absence de Nafi Thiam. En 2018, elle était devenue vice-championne d'Europe, avec seulement 57 points de retard sur la pensionnaire du RFC Liège.

Derrière Thiam et Johnson-Thompson, le gouffre…

Derrière ces deux athlètes à qui l’or et l’argent son promis, à l’exception d’un éventuel faux pas ou d’une blessure, les outsiders devraient se battre pour la médaille de bronze.

Parmi les autres athlètes dont Nafi devra tout de même se méfier, on retrouve la Hongroise Xenia Krizsán, les Américaines Érica Bougard et Kendell Williams ainsi que la Néerlandaise Anouk Vetter. Sans compter Thiam et «KJT», ces quatre athlètes sont les seules présentes à Doha ayant déjà franchi la barre des 6600 points lors d’un heptathlon.

La plus proche de Thiam et Johnson-Thompson semble être Érica Bougard (26 ans). Troisième meilleure performeuse mondiale de l'année, l'Américaine a totalisé 6663 points lors des championnats des États-Unis d'athlétisme. Malgré un record personnel à 6725 points réalisé à Götzis l'an dernier, cette athlète originaire de Memphis n'a jamais véritablement brillé lors des grandes compétitions. À elle de faire mentir les pronostics…

Deuxième derrière Nafi Thiam à l'issue du Décastar de Talence en juin dernier, Xénia Krizsán a, par la même occasion, signé son record personnel en atteignant les 6619 points et en améliorant son record dans trois épreuves. À 26 ans, la Hongroise semble être à son meilleur niveau, bien qu'elle soit encore très loin du record de 7013 points de Thiam.

Si Anouk Vetter n'a aucune référence sur l'heptathlon en 2019, la Néerlandaise possède tout de même un record personnel à 6636 points. L'heptathlète de 26 ans a également décroché deux belles médailles ces dernières années: l'or à l'Euro en 2016 et le bronze aux Mondiaux de Londres en 2017.

Beaucoup moins connue que ses pairs, Kendell Williams est l'un des visages montants de l'hepta mondial. Comme sa compatriote Érica Bougard, cette Américaine de 24 ans a bien performé lors des championnats des États-Unis d'athlétisme, où elle a battu son record personnel avec 6610 points. 17e lors des derniers JO et 12e aux Mondiaux de 2017, Williams doit encore faire ses preuves sur la scène internationale.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...