Le relais mixte plein de bonheur à Tokyo

Le relais 4x400m mixte, avec Kevin Borlée, s’est classé sixième de la finale mais sera aux JO 2020.

D. Le.
Le relais mixte plein de bonheur à Tokyo
©BELGA

C’est un beau roman, c’est une belle histoire... C’est en tout cas une superbe aventure qui a pris forme. Celle du relais mixte, mélange de Cheetahs et de Tornados. «Un bel équilibre entre la fraîcheur des filles et notre expérience», comme le dit Kevin Borlée, capitaine indéboulonnable du navire 4x400 depuis sa mise à l’eau il y a onze ans à Pékin. La présence de Camille Laus, son homologue au sein du relais féminin, sa compagne dans la vie de tous les jours, ajoute à la beauté de ce projet né dès que les instances olympiques décidèrent de l’intronisation de trois relais mixtes l’an prochain à Tokyo: la natation, le triathlon et l’athlétisme.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...