Le Challenger de Mons (très) loin d’être sauvé

Guère plus de 6% de la somme escomptée (200 000€) à trois jours de l’échéance fixée: c’est peu dire que l’opération crowfunding destinée à sauver le Challenger de Mons ne semblait guère porteuse, hier soir encore.

Ar. B.
Le Challenger de Mons (très) loin d’être sauvé
L’Ethias Trophy est plus que jamais en sursis. ©BELGA

Mais pourquoi, diable, BNP Paribas, si impliqué dans le tennis ne prend pas le relais d’Ethias? «Malgré notre concurrence, nous étions partants pour nous impliquer aux côtés de ce partenaire historique de l’épreuve, relève Tom Guetens, Sponsoring & Event Manager BNP Paribas Fortis. Mais seul (vu le retrait total d’Ethias), à l’improviste, et vu le bilan comptable relevé, c’était impossible. D’autant qu’on fait déjà beaucoup (ex. Rising Stars) et qu’on discute aussi avec un autre grand tournoi belge (l’European Open d’Anvers). C’est évidemment dommage mais on ne peut tout faire».