«De très bons jeunes»

Les aspirants vont terminer notre série des bilans. Une catégorie pour laquelle il faut rester les pieds sur terre et ne pas s’enflammer.

J.G.
«De très bons jeunes»
Thibault Garnier et Lucas Jacques continuent de progresser. ©ÉdA

Comme le dit si bien Jean-Marie Maeck, le responsable du club formateur de Marchovelette, le principal est de s’amuser tout en faisant du sport. Et de progresser, quel que soit le niveau du coureur. «Et des progrès, il y en a eu de nombreux cette année, raconte Jean-Marie Maeck. Certain qui arrivent chez nous savent à peine rouler à vélo. L’apprentissage est donc global et nous prenons du plaisir à voir chacun s’améliorer. La victoire n’est pas le but principal. Même si cela fait bien évidemment plaisir quand nos jeunes parviennent à gagner.»

Et cela a encore été plusieurs fois le cas chez les aspirants. Avec notamment Thomas Caes en 14 ans. «Il s'est imposé trois fois, continue Jean-Marie Maeck. Hughes De Jonghe a aussi progressé. Chez les 13 ans, Lucas Jacques continue lui aussi sa progression, et il est parvenu à en décrocher quelques-unes. Et enfin, chez les 12 ans, là, cela a été la razzia. Avec des coureurs qui ont beaucoup gagné. Comme Julien Sarremans, qui a remporté une dizaine d'épreuves, mais aussi Sacha Prestiani, qui en a gagné seize en tout. Mais je n'oublie pas tous les autres, ceux qui ont progressé, comme Pierre Renier ou Baptiste Snoeks, qui viennent de débuter, mais aussi Néo Lamot, Junior Dupont et d'autres.»

Outre les jeunes de Marchovelette, d’autres Namurois ont bien marché. Comme plusieurs du club de Chevigny. Ou Thibault Garnier, qui a couru en individuel.