La 3e étape du Tour de France 2017 partira-t-elle de Marche ?

Après avoir réussi son examen d’entrée lors de la récente Flèche Wallonne, Marche pourrait bien être ville départ du Tour de France dès l’an prochain.

La 3e  étape du Tour de France 2017 partira-t-elle de Marche ?
Le 20 avril dernier, Marche avait organisé le départ de la Flèche Wallonne. Et maintenant celui d’une étape du Tour de France? ©Marche.be
J.B.

Marche accueillera-t-elle le départ de la 3e étape du prochain Tour de France? Cela semble en effet se dessiner.

Le 20 avril dernier, Marche-en-Famenne organisait le grand départ de la Flèche wallonne 2016, une course organisée par ASO, la société qui organise aussi le Tour de France. Cette première expérience s’était révélée concluante. L’examen de passage marchois avait attiré plusieurs milliers de personnes le long du boulevard urbain et sur la place de l’Étang, où s’était rangée la longue cohorte des bus des équipes.

L’organisation fut tellement réussie que les édiles politiques ont mené un intensément «lobby» pour accueillir une arrivée ou un départ lors d’un prochain Tour de France. Un rêve pour la capitale de la Famenne qui depuis, quelques années, mène une véritable politique du vélo pour tous.

L'attente risque bien de n'être pas si longue que ça pour les Marchois. Selon Didier Malempré, notre journaliste suiveur de la Grande Boucle, et selon plusieurs médias grand-ducaux, le prochain tracé pourrait bien faire étape en Famenne: «Le Tour 2017 partirait donc d'Allemagne, de Düsseldorf, en principe le samedi 1er juillet, pour un contre-la-montre de 13 km. On a eu aussi la confirmation que la 2e étape, le dimanche 2 juillet, arrivera à Verviers, sans doute aux alentours de la gare. Le lundi, la 3e étape partirait de Marche-en-Famenne pour se diriger vers le grand-duché de Luxembourg, à Esch-sur-Alzette. Enfin, on repartirait ensuite de Mondorf-les-Bains vers les Vosges où, plus loin, on aura de nouveau droit à la Planche des Belles Filles».

Aucune confirmation à ce stade

Contacté hier après-midi, le bourgmestre de Marche n'était visiblement pas au courant de cette potentielle bonne nouvelle: «Je n'ai encore eu, à ce jour, aucune confirmation en ce sens. Tout ce que je peux dire, c'est que nous avons eu d'excellentes relations à l'occasion de la Flèche wallonne avec Christian Prud'homme, le directeur du Tour et toute son équipe. Ils avaient à l'époque salué notre organisation. Si cela devait se confirmer, ce serait une bonne nouvelle, d'autant plus que la Ville mise énormément sur la pratique du Vélo depuis quelques années».

René Collin, l'ancien ministre régional des Sports, avait lui aussi beaucoup œuvré en coulisses, pour que Marche devienne ville étape. Lui aussi n'a eu à l'heure actuelle aucune confirmation officielle. «Il n'empêche que si Marche devait effectivement accueillir le départ de la 3e étape, ce serait évidemment une excellente nouvelle, d'un point de vue touristique, économique, médiatique. Un tel départ pourrait attirer des milliers de personnes, sans compter les images télévisées. Cela permettrait de diffuser tous les atouts de la ville»

La confirmation ne devrait être officialisée que le jour de la présentation par ASO le 18 octobre prochain à Paris.