Fellaini et Benteke dans l’enseignement spécialisé à Mons: «Bien pour eux et pour nous» (Vidéo)

Les Diables rouges ont fait leur tournée des écoles ce vendredi. À Mons, ce sont Marouane Fellaini et Christian Benteke qui sont venus ravir les élèves de l’école de l’Arbre vert, chaussée du Roeulx.

Benoît Dardenne

Les mines réjouies en disaient long dans la cour de cet établissement pour enfants souffrant de troubles du comportement. Durant une petite heure, ces bambins de 6 à 12 ans, maquillés et habillés aux couleurs nationales, ont pu partager des moments d’échange avec Marouane Fellaini et Christian Benteke. Poses pour des photos de groupe, selfies, séance de dédicaces et même quelques passes sur le béton encore trempé suite aux fortes averses des dernières heures.

«Ce n’est que du bonheur. On le voit à travers la joie et l’excitation des petits», se réjouit Benteke. «Ça nous touche. Ils ont besoin d’aide et nous voir ici, je pense que ça leur fait super plaisir. On voit le sourire sur leur visage. C’est bien», enchaîne Fellaini.

«Une fierté»

La visite est d’autant plus particulière pour le joueur de Manchester United car il est originaire de la région montoise. «Je n’ai pas souvent l’occasion de repasser par ici. Revenir, c’est une fierté. J’ai vécu ici avec ma famille, j’y ai tapé dans le ballon. Ça fait plaisir.»

«On veut leur dire qu’ils jouent bien, qu’ils sont les meilleurs. On espère qu’ils vont gagner l’Euro», s’enthousiasme un enfant.

«Contente du résultat»

L’établissement était un des dix gagnants du concours «Écoles endiablées» organisé par l’Union belge de football en partenariat avec OufTivi et Ketnet. L’école de l’Arbre vert a été choisie pour avoir organisé une après-midi récréative à but social. On l’a fait pour les enfants de l’école ainsi que pour trois ASBL.

«On a été prévenus vers le 20 mai. On l’a pris avec joie mais aussi frustration parce qu’on ne pouvait pas le dire aux enfants. On ne leur a dit que lundi et ils étaient super heureux d’avoir gagné», précise la charmante Madame Céline, une des deux organisatrices de ce projet. «C’était beaucoup de préparatifs pour peu de temps sur place mais je suis contente du résultat. J’ai trouvé que Fellaini et Benteke étaient assez proches des enfants. Ils avaient l’air heureux de passer un moment ici. Dommage que ça n’ait duré qu’une heure mais je comprends qu’ils aient l’Euro à préparer.»