David Goffin entre dans le tournoi vite fait, bien fait

Entrée en matière impeccable pour David Goffin, hier, à Paris où il affrontera l’Argentin Berlocq au 2e tour.

Arnaud Boever
David Goffin entre dans le tournoi vite fait, bien fait
David Goffin n’a pas loupé ses retrouvailles avec la terre parisienne. Résultat et manière sont à saluer. ©BELGA

David Goffin a réussi son entrée dans le tournoi de Roland-Garros en franchissant aisément le 1er tour, hier, dans une grisonnante et glaciale fin de journée parisienne. Une excellente chose de faite, évidemment, et de bien faite qui plus est. Car la manière y fut.

Opposé au jeune Français de 22 ans, Grégoire Barrière (ATP 242), bénéficiaire d’une invitation, le Liégeois (ATP 13/N.12) a été breaké dès son 2e jeu de service (1-2), mais il prenait les deux mises en jeu suivantes du Français pour s’envoler à 5-2 et conclure 6-3 en une grosse demi-heure (31 minutes). Sous les yeux de ses coaches Thierry Van Cleemput et Thomas Johansson, Goffin breaké à nouveau Barrère en entrée de 2e set pour faire la course en tête et s’imposer à nouveau 6-3. Le 3e set était un peu plus disputé mais David resserrait bien me jeu sur les points importants et ne ratait pas l’occasion de boucler les choses en trois sets (6-4 au 3e) et 1h38, à la nuit tombante.

«Je suis très content du résultat et tout autant de la manière se réjouissait Johansson. J'ai apprécié son body-language, celui d'un joueur déterminé, concentré. C'est une excellente entrée en matière car un 1er tour de Grand Chelem n'est jamais vraiment facile. Il a vraiment bien joué. Je suis très content».

Johansson: «Pourvu qu’il rejoue comme ça»

Au 2e tour, Goffin croisera la route du qualifié argentin Carlos Berlocq (ATP 126), vainqueur de l’Italien Paolo Lorenzi (ATP 50). Un trentenaire sud-américain (33 ans) que le Liégeois n’a encore jamais affronté sur le circuit ATP.

«C'est un très bon joueur sur terre battue, méfiance donc, mais si David reproduit le jeu qu'il a pu développer ce mardi, je promets des moments difficiles à l'Argentin», glisse encore le Suédois.