Une victoire mais peu d’enseignements

Cette rencontre entre Sombreffe et Profondeville s’est plus apparentée à un entraînement plutôt qu’à un véritable derby. Presque quarante points d’écart à l’issue de la rencontre, un résultat pas forcé tant la différence entre les deux équipes paraissait grande.

Pol-Émile Meur

Toutefois, le déroulement n'enthousiasme pas spécialement Antonin Gilet: «C'est un peu ce que je craignais avant de me déplacer ici. C'était un peu trop facile. Avec vingt points d'avance à la mi-temps, la seconde période c'était un peu du cirque ou du folklore plus que du basket.»

Quelques points positifs à retenir tout de même.

«On a fait un bon petit match offensivement et défensivement. Cela m'a permis également de donner beaucoup de temps de jeu aux jeunes. Cela reste une bonne préparation pour les play-off même si plus d'opposition aurait été bénéfique. Pour les jeunes, c'est de l'expérience qu'elles accumulent et elles ont une nouvelle fois bien répondu à l'attente que nous avons mises en elles

Sombreffe à reconstruire

À Sombreffe, l'ambiance n'est pas vraiment à la fête et on attend que la saison se termine. Les joueuses ne s'entraînent plus et le noyau est sans cesse chamboulé. «Je ne retiens rien de ce match, débute, amer, Alain Voets. Nous avons récupéré des filles, mais elles sont à court de rythme. Nous avons, en plus, dû jouer sans notre meneuse. Notre première mi-temps n'est pas pour autant mauvaise mais je trouve que les arbitres ont un peu plombé la rencontre. Cela ne change pas le résultat final car mes joueuses étaient cuites, elles n'avaient pas la condition physique pour suivre le rythme. Heureusement les jeunes sont là pour apporter leur dynamisme.»

La fin de saison apparaît longue: «Dans quel état d'esprit on va aborder les derniers matches? Je ne sais pas. C'est une saison pourrie!»

En tout état de cause, Alain Voets ne sera plus le coach de Sombreffe la saison prochaine en R 2.

Le club qui se restructure en profondeur a devant lui la tâche de mener à bien le chantier de cette équipe première.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...