Namur vise une nouvelle finale

Namur débute les play-off avec la visite de Willebroek, dimanche à 17 heures. L’objectif est d’atteindre une nouvelle finale.

Pascal JASSOGNE
Namur vise une nouvelle finale
Namur-Liège (BASKETBALL) ©ÉdA – Christophe Béka

Namur – Willebroek (d.17h)

On dit que l’appétit vient en mangeant. Clairement en s’imposant en finale de coupe contre Castors Braine, les Namuroises ont très largement attaqué la mise en bouche avec à la clé un magnifique succès et qui plus est amplement mérité. Avec deux jours de congé, elles ont eu le temps de se remettre de leurs émotions avant de reprendre le collier avec deux séances journalières pour préparer le tour final.

«Cette victoire nous a vraiment fait du bien. Tant moralement que physiquement, explique le coach Sébastien Dufour. Les filles en ont même oublié tous leurs petits bobos. Elles ont vraiment eu le temps de savourer cela, mais s on doit très vite retomber les pieds sur terre car nous abordons un moment tout aussi important de notre saison.»

Après Willebroek comme adversaire au premier tour, Namur devra remonter tout son tableau qui passera plus que probablement par Waregem en demi-finale et Castors Braine en finale.

«Pour autant qu'on arrive à ce stade-là. Car notre parcours dans ce tour final est tout sauf cousu de fil blanc, estime le coach de Namur. On va devoir se battre pour atteindre cette finale. Elle n'est pas acquise. C'est pour cela que nous avons fixé un objectif réaliste dans cette compétition. Nous visons de passer chaque stade avant la finale en maximum deux manches. Pour cela on doit vraiment être concentré sur notre sujet. Si ce parcours est tout sauf évident, il est aussi idéal si nous voulons bien préparer une éventuelle nouvelle finale contre Braine. Pour préserver au maximum nos chances on doit donc être très attentif à la récupération physique. Une accumulation inutile de rencontres ne nous faciliterait pas les choses.»

Willebroek n’est cependant pas un oiseau pour le chat. Les Anversoises ont vraiment bien grandi dans la phase classique. Au point d’être devenues, les plus grands outsiders des play-off.

«C'est en effet une équipe qui tourne vraiment bien. Son noyau est très homogène, composé de dix joueuses qui ont toutes le niveau de la D1, constate Sébastien Dufour. Outre la qualité, cette homogénéité est le gros point fort de notre adversaire. Mais à nous d'y être attentif et de déjà prendre ce premier match.»

Toutes les Namuroises seront sur le pont dimanche. La seule incertitude concerne Sarah Deneil qui vient de reprendre avec le groupe et qui sera malgré tout sur le banc.

L’assistant-coach Jan Callewaert a été officialisé comme futur T1 de Monceau la saison prochaine où il travaillera aussi dans la filiale jeune en prenant en main l’équipe Pupille Elite.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...