La journée folle des Namuroises et du coach Dufour

Les Namuroises ont conquis de haute lutte un nouveau trophée national. Braine a snobé son quatrième quart-temps. Namur a su conserver son sang-froid.

Philippe GILLES
La journée folle des Namuroises et du coach Dufour
Basket-ball finale coupe de Belgique dames : Belfius Namur - Castors Braine (28-03-2016) ©ÉdA – Frédéric de Laminne

24-24, 44-42, 53-69, 80-79

NAMUR: 22/53 à 2 pts, 8/15 à 3 pts, 12/21 l.f., 38 reb., 13 ass., 15 f.p., Miljkovic 20 (2x3), Sissoko 12 (1x3), Delaere 5, Traore 25 (4x3), Palusna 9, Orekhova, Mayombo 9 (1x3).

BRAINE: 26/50 à 2 pts, 4/12 à 3 pts, 15/17 l.f., 31 reb., 11 ass., 21 f.p., Van Malderen 2, Allemand 5, Mestdagh 6, Trahan-Davis 24, Carpréaux 11, Anderson 17 (3x3), Spencer 2, Grzesinski 7 (1x3), Linskens 5.

L’arrogance n’a jamais été bonne conseillère. Invaincues en Belgique depuis novembre 2013, les Brabançones ont appris à leurs dépens qu’il ne suffisait pas de paraître pour vaincre. Tout le mérite en revient aux Namuroises qui, reléguées à dix-neuf points à douze minutes du terme, ont trouvé les ressources physiques et surtout mentales pour décrocher la seizième coupe de l’histoire du club saint-servaitois. Sans Sarah Deneil d’un côté, sans Ashley Key de l’autre, il faut une excellente Traore pour équilibrer les débats, elle qui sortait de deux semaines à l’infirmerie, et pour contrarier Trahan-Davis et Grzesinski (24-24 à la 10e ).

Si Namur commet quelques approximations offensives, et qu’Anderson décoche deux missiles, les Namuroises restent solides sur leurs bases défensives. La rotation de Palusna reste dans la bonne veine, celle qui permet aux joueuses de Sébastien Dufour de virer en tête au repos: 44-42.

L’intentionnelle sifflée à Miljkovic à la 22e sonne-t-elle la révolte des Brabançonnes d’autant que Carpréaux semble prendre la mesure de la Serbe. Namur connaît encore quelques soucis avec ses «posts» et la pression de Braine s’intensifie. Trahan-Davis use de perspicacité et Carpréaux de vitesse de transition et d’interceptions. Namur commet trop de pertes de balles et est relégué à dix-neuf unités peu avant la fin du troisième quart: 50-69 et 53-69 grâce à un missile de Miljkovic.

Miljkovic justement va prendre une sérieuse revanche sur son quart précédent. Elle est dans tous les bons coups. Namur revient à 61-69 à la 33e . Traore y apporte son petit grain de sel avec également deux tirs à distance et un lay-up. Malheureusement, la Sénégalaise écope coup sur coup de sa quatrième et de sa cinquième faute à 72-76 (38e ). Pas de quoi faire paniquer les Namuroises qui gardent la tête sur les épaules. Elles ont l’ascendant et le traduisent dans les chiffres. Après deux lancers sur trois de Mayombo, Miljkovic égalise d’un trois-points à 79-79 et y ajoute un lancer. Le temps mort de Braine à 58’’ de la fin ne sert à rien. Les Namuroises exultent.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...