Disputé et indécis comme en championnat ?

Cette finale se jouera entre deux équipes au style différent. Qui prendra le dessus? La jeunesse de Natoye ou l’expérience de Faulx.

Guy BEAUGNEE
Disputé et indécis comme en championnat ?
Basket-ball P1 : Faulx - Fraire (26-09-2015) ©ÉdA – Frédéric de Laminne

Natoye - Faulx (s. 19 h 30 à Ciney)

Arriver en finale de la coupe provinciale est un rêve que bon nombre de coaches et de joueurs espèrent être réalité. Si c’est une première pour le coach natoyen, Bastien Gilain, c’est une seconde expérience pour son homologue falsitombien, Philippe Gasia. En effet, en 2011, il avait permis à Ohey de remporter le trophée au détriment du BB Gembloux.

Cette saison, si Natoye a éliminé successivement Faulx C, BS Gembloux, Profondeville, IATA et le Mosa Jambes, Faulx s’est qualifié au détriment de Loyers C, BB Gembloux B, Dinant, Fraire et Mariembourg B. Aussi, beaucoup d’observateurs espèrent que l’affrontement soit aussi indécis que les deux matches de la phase classique du championnat (57-51 et 79-87).

«Cette finale est une véritable surprise car, au tour précédent, nous avions rencontré le superfavori, le Mosa Jambes, confie le mentor condrusien, Bastien Gilain. Si nous pouvons en profiter et savourer, nous avons tout à gagner car la coupe n'était pas à la base un réel objectif. Ce match est une nouvelle fois l'occasion pour mes jeunes joueurs d'acquérir de l'expérience et, pourquoi pas, un premier trophée en seniors. Je pense aussi que les chances de succès sont vraiment partagées. Faulx et Natoye ne jouent pas le même basket. Si nous voulons l'emporter, nous devrons contrôler les individualités adverses et jouer intelligemment.» Si Pierre-Yves Winkin est toujours convalescent, Corentin Masson est en voyage scolaire.

Huit joueurs, à Faulx

«À ce jour, nous avons atteint nos objectifs: participer aux play-off et aller le plus loin possible en coupe, confirme le coach de Faulx, Philippe Gasia. Malgré cette satisfaction, je suis triste pour mon équipe. En effet, à une semaine de l'échéance tant attendue, nous perdons Henri Dubois victime d'une entorse. La semaine précédente, c'était au tour de Romain Lecharlier de se blesser au genou. Si on ajoute à cela la blessure de Nico Gevaert, l'arrêt de Maxime Lemy et le départ de Pierre Hoët à l'étranger, cela fait beaucoup. Je ne pourrai donc compter que sur huit joueurs qui, j'en suis certain, donneront le maximum pour combler ces absences. Comme mon groupe a été formidable jusqu'à présent, il mériterait un trophée, tout comme nos amis natoyens.»

Toutefois, les Falsitombiens se rendent compte que la tâche ne sera pas simple, selon le joueur François Jacqmin. «Nous avons effectué un parcours positif en coupe. Cette finale ne sera pas facile à joueur si on sait que Natoye nous a défait deux fois en championnat. Vu les dernières blessures de Romain Lecharlier et d'Henri Dubois, nous serons déforcés sous l'anneau. N'empêche, sur un match, tout est possible», conclut celui qui, vu que le nouveau comité du club a décidé de bâtir à nouveau une équipe compétitive, restera à Faulx.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...